WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Compositeurs (orgue) > Rolande Falcinelli (F)
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Bach, Carl-Philipp-Emanuel
Bach, Jean-Sébastien
Bach, Wilhelm Friedemann
Claude Balbastre (France)
John Blow, organiste anglais
Georg Böhm (D)
Joseph Bonnet (France)
Dietrich Buxtehude
William Byrd, Angleterre
Jacques Charpentier (F)
Louis-Nicolas Clérambault
Michel Corrette
Jean-François Dandrieu (F)
Louis-Claude Daquin
Jeanne Demessieux (France)
Jacques Duphly
Rolande Falcinelli (F)
Girolamo Frescobaldi
Johann Jakob Froberger
Johann-Joseph Fux
Giovanni Gabrieli
Orlando Gibbons (GB)
Nicolas Gigault
Eugène Gigout (France)
Nicolas de Grigny, France
Guilmant, Felix-Alexandre (F)
Haendel, Georg-Friedrich
Gilles Jullien (Chartres)
Johann Kuhnau
Guillaume Lasceux
Nicolas Lebègue
Louis-James-Alfred Lefébure-Wély
Jean-Pierre Leguay (F)
Nicolas Jacques Lemmens (B)
Gaston Litaize (F)
Louis Marchand
Johann Mattheson (D)
Félix Mendelssohn-Bartholdy (D)
Georg Muffat
Jean-Baptiste Nôtre
Johann Pachelbel
Michael Praetorius
Max Reger (Allemagne)
Johann-Adam Reincken
François Roberday
Jan Pieterszoon Sweelink
Jean Titelouze
Charles Tournemire (France)
Louis Vierne, compositeur français
Charles-Marie Widor
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Rolande Falcinelli (F)


Rolande Falcinelli: organiste et compositrice française du 20ème siècle

Le Grand Orgue C.-Coll du Sacré-Coeur, Paris. Crédit: //infopuq.uquebec.ca/~uss1010/orgues/france/




•  Rolande Falcinelli, organiste et compositrice française (Paris [fév. 1920] - Pau [juin 2006]).

     °  Dictionnaire des Interprètes, par Alain Pâris, éd. Robert Laffont, Paris, 2004,

     °  Lexikon der Orgel, Orgelbau, Orgelspiel, Komponisten und ihre Werke, Interpreten, Verlag LAABER, Köthen, 2008,

     °  divers sites Internet mentionnés ci-dessous, en bas de page.


•  Rolande Falcinelli est une personnalité marquante du monde de l'orgue en France et dans le monde. Elle commence ses études de piano dès l'âge de 5 ans, au Conservatoire de Paris. Elle travaille dans les classes de Marcel Samuel-Rousseau, Abel Estyle (piano), Simone Plé-Caussade (piano) et Henri Büsser. Elle y obtient un premier prix d'Harmonie (1938), un premier prix de Fugue et un 2ème prix de Composition (1939). Au moment de l'éclatement de la Seconde Guerre mondiale, beaucoup de professeurs quittèrent Paris. A défaut de pouvoir continuer le piano, elle se tourne vers l'orgue dont elle va commencer l'étude avec Gaston Litaize. En 1941, elle entre dans la classe d'orgue et d'improvisation de Marcel Dupré. Elle y obtient un premier prix d'orgue et d'improvisation en 1942. En 1942, elle obtient également un second Grand Prix de Rome (composition) et le prix Rossini (pour son Oratorio La Messiade, écrit en 1941).

Rolande Falcinelli fut titulaire du Grand Orgue Cavaillé-Coll du Sacré-Coeur de Montmartre de 1946 à 1973. Elle fut professeur d'orgue au Conservatoire américain de Fontainebleau (de 1948-55) et à l'Ecole normale de musique de Paris (1951-55). Elle prit la succession de Marcel Dupré au Conservatoire de Paris dès 1955. Elle y enseigna l'orgue et l'improvisation jusqu'en 1986. Elle forma donc de nombreux élèves tels qu'Yves castagnet, Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin, Jean-Pierre Leguay, Odile Pierre, Pierre Pincemaille, Louis Robillard, Patrice Caire, Daniel Roth, Louis Thiry, notamment... Rolande Falcinelli a une fille, Sylviane (née en 1956), musicologue.

Comme interprète, R. Falcinelli a exécuté l'intégrale de l'oeuvre d'orgue de Marcel Dupré (6 concerts), en 1948. Elle a aussi enregistré plusieurs disques: des disques d'oeuvres de Marcel Dupré, mais aussi de C. Franck et de sa propre musique. Mais c'est avant tout comme compositrice et enseignante qu'elle s'est réalisée.

Rolande Falcinelli fut une compositrice importante, qui a laissé plus de 60 numéros d'Opus. Elle a essentiellement composé pour son instrument: l'orgue. On relève des compositions pour l'orgue seul, pour l'orgue avec d'autres instruments ou voix, pour le piano seul. Il faut aussi mentionner de la musique de chambre (souvent encore inédite), de la musique pour piano et orchestre, des Mélodies, des oeuvres pour choeur, des oeuvres pour voix et orchestre, un ballet, des transcriptions. Elle a écrit également des ouvrages pédagogiques marquants. Un catalogue complet de ses oeuvres est donné dans le site suivant: cliquer ici. Il faut remarquer qu'une partie relativement importante de ses partitions sont encore inédites.

•  Oeuvres pour orgue seul: Triptyque (1941); Epigraphe funèbre op. 21; Nocturne féerique (1946); Petit Livre de Prières (1946); Poèmes-Etudes (1948); Cinq Chorals sur l'Antienne du Magnificat du Saint-Sacrement (1950-51); Rosa mystica sur 7 Thèmes grégoriens à la Vierge (1951); Poème en forme d'Improvisation (1953); Prélude à l'Introït de la Messe du Sacré-Coeur (1956); Cor Jesu sacratissimum (1958); Messe pour la Fête du Christ-Roi (1959-60); Morceau en ré mineur (1960); La Cathédrale de l'Âme (1962-72); Cortège funèbre: sortie pour la Messe des Morts (1965); Intermezzo (1965); Prophétie d'après Ezéchiel: Poème pour orgue (1959-66); Salve Regina (1968); 14 Etudes insérées dans l'Initiation à l'orgue (1969-70); Esquisses symphoniques en forme de variations (1971); le Sermon sur la Montagne (1971-72); Variations-Etudes sur une Berceuse (1972-73); Mathnavi, poème mystique (1973); Miniatures persanes (1974); Epure (1983); Méandres (1983); Missa Brevissima (1956-85); Sonatina per Scherzare (1988). 

Elle a écrit une Initiation à l'Orgue, publiée en 1971, une Ecole de la Technique Moderne de l'Orgue (encore inédite).


•  Evoquer ici la personne de Rolande Falcinelli est pour nous l'occasion de présenter les Grandes Orgues de la Basilique du Sacré-Coeur à Paris.

La Basilique du Sacré-Coeur à Paris est d'architecture romano-byzantine, construite sur la colline de Montmartre. L'histoire sur la butte Montmartre remonte très loin: le premier évêque de Paris, Saint Denis, fut martyrisé en ce lieu, à flanc de montagne. Sainte Geneviève, vers 475, fit construire un oratoire pour y déposer la dépouille de l'évêque. Un monastère de Bénédictines de Saint Pierre des Dames fut construit sur la butte. Il n'en subsiste, actuellement, que l'église St-Pierre de Montmartre, église romane (consacrée en 1147: c'est la plus ancienne église de Paris). En septembre 1870, Napoléon III et son armée sont défaits à Sedan. Paris est soumis à un long siège par les Prussiens. Napoléon III capitule et la 3ème République est proclamée. Au début de 1871, deux notables parisiens (Alexandre-Felix Legentil et Hubert-Rohault de Fleury) décide de jeter les bases d'un voeu national soutenu par un Jésuite (le Père Ramière): construire, dans Paris, un église consacrée au Sacré-Coeur en expiation des horreurs de la Commune et du Siège de Paris. L'archevêque de Paris, Mgr Guibert, approuve ce projet. L'Assemblée Nationale déclare la construction de ce sanctuaire d'utilité publique. Un concours est ouvert à tous les architectes de France. Paul Abadie propose une projet qui l'emporte: une basilique de style roman inspiré du style auvergnat avec des références à Sainte-Sophie de Constantinople. Les travaux débuteront en juin 1875. La bénédiction de la croix au sommet du dôme a lieu en octobre 1899. C'est le Cardinal Léon-Adolphe Amette qui verra se terminer le projet: consécration en octobre 1919.

•  Les orgues du Sacré-Coeur à Paris: cet orgue est lié au destin du baron Albert de l'Espée, grand wagnérien, qui commanda à A. Cavaillé-Coll un orgue privé, de salon, absolument monumental, pour son fabuleux château du bord de mer, proche de Biarritz: à Ilbarritz. Le baron voulait le plus grand orgue C.-Coll jamais construit. L'instrument était logé au centre du château dans une salle de 22 m de long, 14 m de large et 17 m de haut. Cet orgue fut le 3ème plus grand orgue de Cavaillé-Coll et, à l'époque, le 4ème plus important de France (70 jeux sur 4 claviers et pédalier). Commandé à la toute fin du 19ème siècle et installé à Ilbarritz, ce grand orgue fut déjà revendu par le baron de l'Espée au tout début du 20ème siècle. Revendu vers 1903, l'orgue fut entreposé dans les ateliers Cavaillé-Coll-Mutin, à Paris, jusqu'en 1913. L'orgue du baron de l'Espée prit alors place dans la Basilique du Sacré-Coeur, à Paris, en 1914, dans un buffet conçu par l'architecte Lucien Magne (le buffet original d'Ilbarritz ne fut pas réutilisé). Inauguré en octobre 1919, notamment, par C.-M. Widor, il fut restauré par la Société C.-Coll en 1930, relevé deux fois (par J. Perroux, puis par les facteurs Beuchet-Debierre) et classé Monument historique en 1981. Daniel Roth, ancien élève de Rolande Falcinelli, fait restaurer l'orgue en 1985 (Maison Jean Renaud, Nantes). Il fut à nouveau inauguré en mai 1985 (à Pentecôte).


•  Composition du Grand Orgue Cavaillé-Coll du Sacré-Coeur à Paris (1985):

Grand-Orgue: Montre 16', Gambe 16', Bourdon 16', Montre 8', Salicional 8', Flûte harmonique 8', Viole de Gambe 8', Bourdon 8', Prestant 4', Viole 4', Nasard 2 2/3', Doublette 2', Fourniture V, Cymbale IV, Cornet V, Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Positif expressif: Quintaton 16', Principal 8', Salicional 8', Flûte harmonique 8', Cor de nuit 8', Dulciane 4', Flûte 4', Octavin 2', Carillon III, Cornet V, Basson 16', Cromorne 8', Voix humaine 8', Trompette 8'.

Récit expressif: Bourdon 16', Diapason 8', Flûte traversière 8', Bourdon 8', Viole de Gambe 8', Voix céleste 8', Octave 4', Flûte octaviante 4', Doublette 2', Plein-Jeu III-V, Bombarde 16', Trompette harmonique 8', Basson-Hautbois 8', Clairon harmonique 4'.

Solo expressif: Bourdon 16', Diapason 8', Flûte harmonique 8', Octave 4', Flûte octaviante 4', Octavin 2', Fourniture II-V, Cornet VIII, Clarinette 16', Cor anglais 8', Trompette 8', Tuba magna 16' (chamade), Tuba mirabilis 8' (chamade), Cor harmonique 4' (chamade).

Pédale: Flûte 32', Soubasse 32', Flûte 16', Violonbasse 16', Soubasse 16', Quinte 10 2/3', Violoncelle 8', Flûte 8', Bourdon 8', Tierce 6 2/5', Quinte 5 1/3', Septième 4 4/7', Corno dolce 4', Bombarde 32', Bombarde 16', Basson 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Accouplements: Pos./GO, Réc./GO, Solo/GO, Réc./Pos., Solo/Pos., Solo/Réc. Octave graves: GO, Pos., Réc., Solo. Ocaves aiguës: Réc. Tirasses: GO, Pos., Réc. 8' 4', Solo. Trémolo au Positif, au Récit, au Solo. Une combinaison pour chaque clavier. Appel du GO. Appel des jeux de combinaison GO, Pos., Réc., Péd. Appel de la Chamade du Solo. Appel de la Flûte de 32' et de la Bombarde de 32'. Pédales expressives: Pos., Réc., Solo. Machine Barker à tous les claviers et au pédalier. Claviers de 61 notes. Pédalier de 32 marches. Traction mécanique avec assistance par la machine Barker.

[Se rappeler de consulter notre rubrique sur les jeux de l'orgue: cliquer ici ].


•  Quelques liens Internet à consulter:

    -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Rolande_Falcinelli (lien important sur R. Falcinelli),

    -  http://www.musimem.com/prix-rome-1940-1949.htm (autre lien),

    -  discographie de R. Falcinelli: cliquer ici ,

    -  in Memoriam R. Falcinelli: cliquer ici ,

    -  http://www.sacre-coeur-montmartre.com/ (le Sacré-Coeur à Paris),

    -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/scoeurp.html (texte en français),

    -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/scoeurp1.html (photos),

    -  quartier de Montmartre: cliquer ici ,

    -  autre lien pour le Sacré-Coeur: voir ici,

    -  http://www.baudelet.net/paris/sacre-coeur.htm (autre lien historique),

    -  http://orgue.free.fr/a18o1.html (composition de l'orgue C.-Coll du Sacré-Coeur),

    -  NOTRE PROPRE PASSAGE AU Sacré-Coeur de Paris (novembre 2012): cliquer ici (rubrique personnelle originale). 


•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché du Grand Orgue C.-Coll du Sacré-Coeur à Paris. [Source: infopuq.uquebec.ca/~uss1010/orgues/france/ ].


Une vue du Sacré-Coeur à Paris: ci-dessous, à droite

Vue du Sacré-Coeur, Paris. Crédit: www.qype.fr/place/34396-Basilique-du-Sacre-C-ur-de-Montmartre-Paris/


Rolande Falcinelli aux claviers de l'orgue du Sacré-Coeur: ci-dessous, à droite

Rolande Falcinelli à l'orgue du Sacré-Coeur, Paris. Source: Lexikon der Orgel, Verlag Laager, Köthen, 2008


Situation du Sacré-Coeur dans Paris: ci-dessous, à droite

Situation du Sacré-Coeur dans Paris (plan)

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 VTX Webpme. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by VTX
Retour Homepage