WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Compositeurs (orgue) > William Byrd, Angleterre
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Bach, Carl-Philipp-Emanuel
Bach, Jean-Sébastien
Bach, Wilhelm Friedemann
Claude Balbastre (France)
John Blow, organiste anglais
Georg Böhm (D)
Joseph Bonnet (France)
Dietrich Buxtehude
William Byrd, Angleterre
Photos, W. Byrd
Jacques Charpentier (F)
Louis-Nicolas Clérambault
Michel Corrette
Jean-François Dandrieu (F)
Louis-Claude Daquin
Jeanne Demessieux (France)
Jacques Duphly
Rolande Falcinelli (F)
Girolamo Frescobaldi
Johann Jakob Froberger
Johann-Joseph Fux
Giovanni Gabrieli
Orlando Gibbons (GB)
Nicolas Gigault
Eugène Gigout (France)
Nicolas de Grigny, France
Guilmant, Felix-Alexandre (F)
Haendel, Georg-Friedrich
Gilles Jullien (Chartres)
Johann Kuhnau
Guillaume Lasceux
Nicolas Lebègue
Louis-James-Alfred Lefébure-Wély
Jean-Pierre Leguay (F)
Nicolas Jacques Lemmens (B)
Gaston Litaize (F)
Louis Marchand
Johann Mattheson (D)
Félix Mendelssohn-Bartholdy (D)
Georg Muffat
Jean-Baptiste Nôtre
Johann Pachelbel
Michael Praetorius
Max Reger (Allemagne)
Johann-Adam Reincken
François Roberday
Jan Pieterszoon Sweelink
Jean Titelouze
Charles Tournemire (France)
Louis Vierne, compositeur français
Charles-Marie Widor
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
William Byrd, Angleterre


William Byrd, compositeur anglais

William Byrd, représentation connue dans plusieurs sites Internet. Crédit: //en.wikipedia.org/


Bibliographie :

 








 


William Byrd est un grand compositeur anglais de la Renaissance , né en 1543 et décédé en 1623 . Selon un historien du 17ème siècle ( Anthony a Wood ), Byrd fut l'élève de Thomas Tallis :


Byrd devint organiste titulaire de l'orgue de la cathédrale de Lincoln en 1563 . En 1570, il fut nommé Gentleman de la Chapelle Royale . Il resta 2 ans organiste à Lincoln. Il devait ensuite partager le poste d'organiste de la Chapelle Royale avec Tallis . Les deux compositeurs, apparemment, furent liés d'amitié.

En 1575, la reine Elisabeth leur accorda 21 ans de monopole sur l'impression et l'édition musicales en Angleterre ! Ils publièrent un premier recueil de Cantiones Sacrae à Londres en 1575 (34 motets latins à 5 et 6 voix dédiés à la reine). Tallis et Byrd en avaient écrit chacun 17, nombre choisi subtilement pour le 17ème anniversaire du règne d'Elisabeth. Toutefois, les deux auteurs, deux ans plus tard, sollicitaient à nouveau la reine pour une aide qu'elle leur accorda sous forme d'un prêt de terre pendant 21 ans avec une rente annuelle associée. Tallis devait décéder en 1585. Byrd reprit le monopole accordé par la reine pour son propre compte. Mais l'édition musicale ne progressa toutefois pas fortement jusqu'en 1596.

Les oeuvres de Byrd furent imprimées tout au long de sa vie, certaines arrivant jusqu'à leur 3ème édition. Byrd, par sa position de monopole, fut le premier compositeur anglais à contribuer largement à l'édition de recueils de madrigaux. Le recueil Parthenia (Londres, W. Hole, 1613), comprend huit de ses pièces pour clavier (qui semblent être aussi bien dédiées au virginal qu'à l'orgue). Ce recueil est le premier essai de publication anglaise de pièces pour clavier à l'aide de plaques de cuivre gravées. Byrd vécut jusqu'à 81 ans. En 1618, il abandonna sa charge de la Chapelle Royale (organiste) au bénéfice de E. Hooper et Orlando Gibbons .

Byrd est un musicien particulièrement représentatif de la Renaissance . Avec Henry Purcell, Byrd est probablement le plus grand compositeur anglais et l'un des meilleurs polyphonistes des 16 et 17èmes siècles. Il a exploré de nombreuses formes d'expression musicale, à l'exception, semble-t-il, du luth. Son domaine de prédilection a été la musique à caractère religieux, tout comme pour son maître T. Tallis. Il a écrit environ 120 madrigaux , avec souvent un accompagnement de viole, 32 canons , 14 fantaisies , 7 In Nomine pour violes, et environ 125 pièces pour clavier. La plupart de ces pièces pour clavier figurent dans le fameux Fitzwilliam Virginal Book ou dans le My Ladye Nevell's Booke . Byrd est un grand mélodiste, avec un sens important de l'imagerie sonore. Il a composé plusieurs airs de dévotion, pour voix seule avec accompagnement polyphonique (violes ou voix). Dans ce domaine, c'est l'un des grands maîtres anglais de la Renaissance. Il est aussi le fondateur de l' Ecole anglaise du Madrigal , sachant intégrer les apports du madrigal italien. Il a écrit également 3 messes. Byrd, de son vivant, fut très estimé de ses contemporains musiciens, un peu considéré comme le "father of musik". Il a formé quelques musiciens importants de la génération suivante, notamment J. Bull et O. Gibbons . Byrd a été protégé, par son talent et par l'estime qu'on lui portait, de certaines persécutions que d'autres catholiques durent supporter en Angleterre avec l'arrivée de la Réforme.

Note sur Thomas Tallis : ce compositeur anglais vécut de 1505 (environ) à 1585. C'est le grand musicien de la Réforme anglaise . On sait qu'il fut organiste à l'Abbaye bénédictine de Waltham de 1532 à 1540. Son oeuvre la plus importante, Spem in Alium , est un grand ouvrage vocal (motets) sur le texte du Livre apocryphe de Judith , une oeuvre à 40 voix réelles écrite pour le 40ème anniversaire de la reine Elisabeth (1573). Tallis a composé pour les cultes catholique et anglican, la présence des motets latins dans les deux liturgies favorisant son "ambivalence", ce qui lui permit de rester catholique, malgré la Réforme. Pour la liturgie du culte réformé anglais, il a composé des psaumes, des anthems. Il a aussi, comme Byrd, composé pour le virginal, notamment des variations à caractère virtuose sur le Felix Namque

Byrd ayant été organiste à la cathédrale de Lincoln , c'est pour nous l'occasion de présenter l'instrument actuel de ce sanctuaire, instrument qui n'a évidemment plus de connexion avec les orgues du 16ème siècle de cette cathédrale. La première église de Lincoln date du 12ème siècle (époque romane). Elle fut en grande partie détruite en 1185 par un tremblement de terre. En 1192, le Maître Geoffrey de Noiers reconstruit le sanctuaire. Cet architecte anglais, malgré son nom français, va utiliser les techniques qui se font jour en France vers 1200. Mais le gothique primitif anglais , contrairement au gothique français vertical , tend à des lignes longitudinales remarquables . La cathédrale française semble être un corps tendu et nerveux, alors que l'anglaise est immense, allongée, et accorde une vie personnelle à ses membres (jubé, clôtures...). Le Choeur des Anges, dernier appendice important de la cathédrale de Lincoln, fut achevé de 1256 à 1320.

Le grand orgue actuel est l'oeuvre du facteur anglais Henry Willis (" Father Willis ") en 1898 . Il s'agit d'un instrument de jubé ayant, comme souvent en Angleterre, une façade côté nef et une autre côté choeur. L'orgue comprend actuellement 4 claviers et un pédalier. Il a été soigneusement restauré par le facteur Harrison en 1960 , puis en 1998 .

Composition de l'orgue de la cathédrale de Lincoln :

Pedal organ (Pédalier) avec Double Open Diapason 32', Open Metal 16', Open Wood (bois) 16', Violone 16', Bourdon 16', Dulciana 16' (normalement, c'est un Diapason doux en Angleterre, mais aussi parfois une anche), Violoncello 8', Octave 8', Dulciana 8', Super Octave 4', Contra Posaune (Contre-Trombone) 32', Ophicleide (grosse Anche ou Tuba) 16' Clarion (Trompette ou Clairon-Hautbois) 8'.

Choir Organ (orgue côté choeur) avec Lieblich Bourdon (Bourdon doux) 16', Open Diapason 8', Dulciana 8', Lieblich Gedeckt 8', Viola da Gamba 8', Gemshorn 4', Concert Flute 4', Nazard 2 2/3', Piccolo Harmonique 2', Tierce 1 3/5', Mixture III, Cor Anglais 16', Corno di Bassetto 8', Tremulant.

Great Organ (Grand-Orgue côté nef) avec Double Open Diapason 16', Open Diapason I 8', Open Diapason II 8', Open Diapason III 8', Stopped Diapason (tuyaux bouchés) 8', Claribel Flute (Clarabella, flûte douce en bois chez Willis) 8', Flute Harmonique 4', Principal 4', Twelfth (12ème) 2 2/3', Fifteenth (15ème) 2', Mixture III, Trombone 16', Tromba 8' (Trompette), Clarion (Clairon) 4'.

Swell Organ (Récit expressif) avec Double Open Diapason 16', Open Diapason I 8', Open Diapason II 8', Lieblich Gedeckt (Bourdon aimable) 8', Salicional 8', Vox Angelica (tenor) 8', Principal 4', Lieblich Flute 4', Fifteenth (15ème) 2', Mixtur III, Vox humana 8', Tremulant, Double Trumpet 16', Trumpet 8', Oboe 8', Clarion 4'.

Solo Organ avec Gamba 8', Voix Celestes (tenor) 8', Claribel Flute 8', Harmonic Flute 4', Orchestral Oboe 8', Orchestral Clarinet 8', Tremulant, Tuba 8', Tuba Clarion 4'.

L'organiste a à disposition une grande quantité d'accouplements et d'accessoires (pédale de "balance" entre Swell et Solo, pédales expressives, 8 mémoires générales et 8 mémoires par division sonore. Les claviers comptent 58 notes et le pédalier 30 touches.

 

En guise de vignette angrandissable de cette page, nous mettons un portrait de William Byrd , ainsi qu'il est représenté dans plusieurs sites Internet.

 


 

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 VTX Webpme. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by VTX
Retour Homepage