WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Compositeurs (orgue) > Georg Böhm (D)
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Bach, Carl-Philipp-Emanuel
Bach, Jean-Sébastien
Bach, Wilhelm Friedemann
Claude Balbastre (France)
John Blow, organiste anglais
Georg Böhm (D)
Photos (G. Böhm)
Joseph Bonnet (France)
Dietrich Buxtehude
William Byrd, Angleterre
Jacques Charpentier (F)
Louis-Nicolas Clérambault
Michel Corrette
Jean-François Dandrieu (F)
Louis-Claude Daquin
Jeanne Demessieux (France)
Jacques Duphly
Rolande Falcinelli (F)
Girolamo Frescobaldi
Johann Jakob Froberger
Johann-Joseph Fux
Giovanni Gabrieli
Orlando Gibbons (GB)
Nicolas Gigault
Eugène Gigout (France)
Nicolas de Grigny, France
Guilmant, Felix-Alexandre (F)
Haendel, Georg-Friedrich
Gilles Jullien (Chartres)
Johann Kuhnau
Guillaume Lasceux
Nicolas Lebègue
Louis-James-Alfred Lefébure-Wély
Jean-Pierre Leguay (F)
Nicolas Jacques Lemmens (B)
Gaston Litaize (F)
Louis Marchand
Johann Mattheson (D)
Félix Mendelssohn-Bartholdy (D)
Georg Muffat
Jean-Baptiste Nôtre
Johann Pachelbel
Michael Praetorius
Max Reger (Allemagne)
Johann-Adam Reincken
François Roberday
Jan Pieterszoon Sweelink
Jean Titelouze
Charles Tournemire (France)
Louis Vierne, compositeur français
Charles-Marie Widor
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Georg Böhm (D)


Georg Böhm, organiste et compositeur allemand


Bibliographie :




Georg Böhm est un grand compositeur baroque allemand (pour l'orgue) né en 1661 à Hohenkirchen (près de Ohrdruf) et décédé à Lüneburg en 1733 . Il fit des études à Gotha, puis à l'Université d'Iéna (de 1694-1690). Après un séjour à Hambourg, il se rend à Lünebourg (Lüneburg) où il succède, en 1686, à l'organiste Christian Flor à la tribune de l' orgue de la Johanniskirche (Eglise St Jean). Il en sera titulaire jusqu'à sa mort. Le jeune J.S. Bach fut choriste de la Maîtrise de cette église en 1700 : c'est ainsi que les destins de Böhm et de Bach se croisèrent.

Les oeuvres de Böhm sont importantes car elles réalisent le lien entre la musique de l'Allemagne du Nord de la fin du 17ème siècle et celle de l'Allemagne centrale du début du 18ème siècle. On a retenu de Böhm une oeuvre chorale : 9 cantates et 2 motets . Il a écrit 23 Lieder spirituels datés de 1700, 11 suites pour le clavecin, et une vingtaine de compositions pour l'orgue, lesquelles ont fortement marqué Bach. Des oeuvres de jeunesse de Bach (comme le plus ancien Prélude en ut majeur) sont directement inspirées de la musique de Böhm. On pense même que les deux hommes ont travaillé des partitions ensemble (comme certaines Partitas de choral [?]). Certains biographes pensent que Böhm a pu étudier l'orgue avec J.A. Reincken .


Georg Böhm fut donc titulaire, du temps de Bach, du Grand Orgue de la Johanniskirche de Lüneburg. Nous saisissons cette occasion pour présenter cet instrument grandiose, dans sa composition actuelle, ainsi que son histoire.


Le premier instrument de la Johanniskirche de Lüneburg date de 1551 à 1553 (orgue Renaissance construit par Hendrik Niehoff de Hertogenbosch * ). En 1652, l'instrument est repris et agrandi par Friedrich Stellwagen de Lübeck. De 1712 à 1715 : transformations et agrandissement par le facteur Matthias Dropa. En 1852: transformation par Eduard Meyer, puis, en 1922, vient l' " inévitable " pneumatisation par Oskar Walcker. En 1953 , le grand facteur Rudolf von Beckerath réalisa la restauration de cet orgue historique. Par chance, Walcker n'avait pas abîmé la partie instrumentale d'origine, respectant même les sommiers de Meyer. L'instrument fut mis en sécurité en 1943, avant les bombardements. La restauration de Beckerath, encore valable actuellement, reste l'un des grands exemples de restauration organistique du milieu du 20ème siècle. L'orgue actuel fait la synthèse entre des éléments Renaissance néerlandais et des éléments baroques de type Nord-Allemand .

[* Hertogenbosch : ville de la province néerlandaise du Brabant].

 

Composition actuelle de cet orgue de Lüneburg ( Beckerath ) :

Clavier 2 = Grand-Orgue avec Prinzipal 16', Quintadena 16', Oktave 8', Gedackt 8', Oktave 4', Nachthorn (Cor de nuit) 4', Quinte 2 2/3', Oktave 2', Bauernflöte (Flûte champêtre) 2', Mixtur 6-8f 1 1/3', Scharff (Mixture aiguë) 4-5f 2/3', Trompete 16', Trompete 8', Trompete 4'.

Clavier 3 = Oberwerk avec Prinzipal 8', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 8', Oktave 4', Blockflöte 4', Nasat 2 2/3', Gemshorn (Cor de chamois) 2', Terzian 2f 1 3/5' + 1 1/3', Oktave 1', Mixtur 5-6f 1', Zimbel (Cymbale) 3f 1/6', Trompete 8', Dulzian 8'.

Clavier 1 = Positif de dos avec Prinzipal 8', Gedackt (Bourdon) 8', Quintadena 8', Oktave 4', Rohrflöte 4', Sesquialtera 2f, Waldflöte 2', Sifflöte 1 1/3', Scharff 5-7f 1', Dulzian 16', Bärpfeife (genre de Régale) 8'.

Pédalier : Prinzipal 16', Untersatz (Bourdon) 16', Oktave 8', Gedackt 8', Oktave 4', Nachthorn 2', Bauernflöte 1', Rauschpfeife 2f (Mixture 2' + 1 1/3'), Mixtur 6-8f 2', Posaune (Trombone) 32', Posaune 16', Trompete 8', Trompete 4', Kornett 2'.

Accouplements : OW/GO, Pos./GO, OW/Péd., Pos./Péd. Tremblants sur l'Oberwerk et le Positif de dos.

 

 

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage