WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Compositeurs (orgue) > Jean Titelouze
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Bach, Carl-Philipp-Emanuel
Bach, Jean-Sébastien
Bach, Wilhelm Friedemann
Claude Balbastre (France)
John Blow, organiste anglais
Georg Böhm (D)
Joseph Bonnet (France)
Dietrich Buxtehude
William Byrd, Angleterre
Jacques Charpentier (F)
Louis-Nicolas Clérambault
Michel Corrette
Jean-François Dandrieu (F)
Louis-Claude Daquin
Jeanne Demessieux (France)
Jacques Duphly
Rolande Falcinelli (F)
Girolamo Frescobaldi
Johann Jakob Froberger
Johann-Joseph Fux
Giovanni Gabrieli
Orlando Gibbons (GB)
Nicolas Gigault
Eugène Gigout (France)
Nicolas de Grigny, France
Guilmant, Felix-Alexandre (F)
Haendel, Georg-Friedrich
Gilles Jullien (Chartres)
Johann Kuhnau
Guillaume Lasceux
Nicolas Lebègue
Louis-James-Alfred Lefébure-Wély
Jean-Pierre Leguay (F)
Nicolas Jacques Lemmens (B)
Gaston Litaize (F)
Louis Marchand
Johann Mattheson (D)
Félix Mendelssohn-Bartholdy (D)
Georg Muffat
Jean-Baptiste Nôtre
Johann Pachelbel
Michael Praetorius
Max Reger (Allemagne)
Johann-Adam Reincken
François Roberday
Jan Pieterszoon Sweelink
Jean Titelouze
Charles Tournemire (France)
Louis Vierne, compositeur français
Charles-Marie Widor
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Jean Titelouze


Jean Titelouze

Grand Orgue de la cathédrale de Rouen. Crédit: L'Orgue, Office du Livre, Fribourg, 1984
Bibliographie :



 

Jean (ou Jehan ) Titelouze est né à St-Omer (alors en terre espagnole) en 1563 (?) et décédé à Rouen en 1633 . Il était fils et cousin de joueurs d'instruments, il devint prêtre en 1585. Il travailla déjà l'orgue dans sa ville natale au moment où il partit pour Rouen ; il avait même déjà eu quelques élèves.

Il fut d'abord organiste à l'église St-Jean de Rouen . Titelouze est alors abbé. En 1588, on organise un concours pour repourvoir le poste d'organiste à la cathédrale Notre-Dame de Rouen. Titelouze remporte le choix des organisateurs, car c'est un brillant improvisateur aux claviers. Titelouze n'obtiendra ses papiers (ou lettres de naturalisation) qu'en 1604. Il s'occupe de facture d'orgues, fonctionnant comme expert dans ce domaine. Il établit des devis de restauration des orgues de l'église St-Michel, notamment. Il fait restaurer son instrument de la cathédrale en 1601 (par C. Carlier). En 1603, il désigne même le facteur pour la construction des orgues de l'église St-Michel à Rouen. En 1613, il expertise l'orgue de la cathédrale de Poitiers ! En 1610, il est nommé chanoine. Il pratique également la poésie : il reçoit un Lis d'Argent pour un Chant Royal présenté aux Palinods de Rouen (en 1613). Il entre en relation avec les organistes J. de La Barre et Florent Bienvenu . Il échange également une correspondance avec le père Marin Mersenne . En 1623, un imprimeur de la Musique du Roy à Paris (Pierre Ballard), édite les Hymnes de l'Eglise pour toucher sur l'orgue avec les fugues et recherches sur leur plaint-chant (39 versets), oeuvre de Titelouze. En 1626 paraît le Magnificat ou cantique de la Vierge pour toucher sur l'orgue suivant les huits tons de l'Eglise (56 versets). Ce sont les deux recueils principaux de Titelouze. Ils forment la globalité de l'oeuvre d'orgue de J. Titelouze. Il publiera également une Messe dont il ne reste que des fragments, selon certaines sources. D'autres messes ont été écrites mais ont été perdues.


La musique d'orgue de Titelouze marque une connaissance parfaite de la polyphonie du 16ème siècle. On y remarque des entrées fuguées, des réponses, des renversements de thèmes, des augmentations, des diminutions, les pédales, des canons. Le Cantus Firmus choisi reste le thème essentiel autour duquel Titelouze dessine un "contrepoint fleuri, canonique, fugué ou par imitation". Titelouze, manifestement, connaissait les oeuvres pour clavier des virginalistes et organistes anglais . Il aurait aussi travaillé la musique de Frescobaldi, notamment. Titelouze, dans sa musique d'orgue, brille par la liberté d'expression, la variété et la souplesse. Titelouze se " soumet à une écriture à quatre voix, sobre, élégante et claire - pouvant être quelque peu ornée à l'instant où elle prenait vie au clavier. Cette écriture se situe à la charnière entre le monde modal et le monde tonal ". Selon certains auteurs, son influence fait de lui le " véritable père de l'Ecole française d'orgue ".


Cathédrale de Rouen et ses orgues : on profite de ces notes sur Titelouze pour présenter le grand orgue actuel de Notre-Dame de Rouen . Cette cathédrale, si célèbre, dont le gros oeuvre remonte au 13ème siècle, a vu sa construction continuer jusqu'au 16ème siècle. C'est le Maître d'Oeuvre Jean d'Andeli qui reçut la charge de reconstruire la cathédrale après le grand incendie du 8 avril 1200. Cette cathédrale est longue de 135 m à l'intérieur pour une hauteur, sous la voûte, de 28 m.

•  http://www.musimem.com/rouen.htm (lien pour la cathéd. de Rouen, © sur les clichés !).


Les orgues actuelles n'ont plus rien de commun avec l'instrument que connut Titelouze . Le premier Grand Orgue fut élevé au 17ème siècle en remplacement d'un instrument de la fin du Moyen Âge, endommagé par un ouragan en 1683. L'instrument actuel est des ateliers Jacquot - Lavergne et fut inauguré par Marcel Dupré en 1956 . Il comporte 4 claviers, un pédalier et 68 jeux. Le Positif, vidé de sa partie instrumentale, est occupé par une console à commande électropneumatique. Une réfection partielle fut faite par le facteur Haerpfer en 1982 . Un relevage fut fait en 1992 par le facteur J.M. Cicchero . Un dépoussièrage et une réharmonisation ont suivi en 1995 (par le même facteur). Une Association s'est fondée, en 1997, pour la restauration et la reconstruction de ce Grand Orgue. A noter que la cathédrale contient un orgue de choeur de Cavaillé-Coll (1896), offert par Marcel Dupré en 1945 à la suite des dommages causés par la guerre.

Composition du Grand Orgue de la cathédrale de Rouen :

Positif avec Bourdon 16', Montre 8', Flûte harmonique 8', Bourdon 8', Gambe 8', Prestant 4', Flûte douce 4', Nazard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Fourniture IV, Cromorne 8', Trompette ', Clairon 4'.

Grand-Orgue avec Montre 16', Bourdon 16', Montre 8', Flûte harmonique 8', Bourdon 8', Salicional 8', Prestant 4', Flûte octaviante 4', Nazard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Fourniture IV, Cymbale III, Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Récit expressif avec Quintaton 16', Diapason 8', Flûte harmonique 8', Bourdon 8', Gambe 8', Voix céleste 8', Flûte 4', Octavin 2', Fourniture IV, Bombarde 16', Voix humaine 8', Basson-Hautbois 8', Trompette 8', Clairon 4'.

Clavier de Bombarde (expressif) avec Bourdon 16', Diapason 8', Flûte 8', Gambe 8', Unda Maris 8', Flûte ouverte 4', Prestant 4', Grande Fourniture IV, Cornet V, Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Pédale avec Soubasse 32', Flûte 16', Soubasse 16', Flûte 8', Basse 8', Grosse Quinte 5 1/3', Flûte 4', Quinte 2 2/3', Bombarde 32', Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4'. Tremolo au Récit.

Combinaisons habituelles et accouplements usuels. Voici un grand instrument aux caractéristiques bien françaises, de composition assez identique d'un plan sonore à l'autre, aux claviers.

 

En guise de vignette agrandissable , nous mettons, en haut de page, une vue du Grand Orgue de la cathédrale de Rouen .


Vue de la cathédrale de Rouen: ci-dessous, à droite

Rouen: cathédrale. Source: fr.wikipedia.org (de Philippe Roudaut)

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 VTX Webpme. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by VTX
Retour Homepage