WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Compositeurs (orgue) > Johann Mattheson (D)
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Bach, Carl-Philipp-Emanuel
Bach, Jean-Sébastien
Bach, Wilhelm Friedemann
Claude Balbastre (France)
John Blow, organiste anglais
Georg Böhm (D)
Joseph Bonnet (France)
Dietrich Buxtehude
William Byrd, Angleterre
Jacques Charpentier (F)
Louis-Nicolas Clérambault
Michel Corrette
Jean-François Dandrieu (F)
Louis-Claude Daquin
Jeanne Demessieux (France)
Jacques Duphly
Rolande Falcinelli (F)
Girolamo Frescobaldi
Johann Jakob Froberger
Johann-Joseph Fux
Giovanni Gabrieli
Orlando Gibbons (GB)
Nicolas Gigault
Eugène Gigout (France)
Nicolas de Grigny, France
Guilmant, Felix-Alexandre (F)
Haendel, Georg-Friedrich
Gilles Jullien (Chartres)
Johann Kuhnau
Guillaume Lasceux
Nicolas Lebègue
Louis-James-Alfred Lefébure-Wély
Jean-Pierre Leguay (F)
Nicolas Jacques Lemmens (B)
Gaston Litaize (F)
Louis Marchand
Johann Mattheson (D)
Photos (J. Mattheson)
Félix Mendelssohn-Bartholdy (D)
Georg Muffat
Jean-Baptiste Nôtre
Johann Pachelbel
Michael Praetorius
Max Reger (Allemagne)
Johann-Adam Reincken
François Roberday
Jan Pieterszoon Sweelink
Jean Titelouze
Charles Tournemire (France)
Louis Vierne, compositeur français
Charles-Marie Widor
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Johann Mattheson (D)


Johann Mattheson, compositeur allemand


  Bibliographie :

 
  

 

Johann Mattheson , théoricien de la musique et compositeur allemand, est né à Hambourg en 1681 et décédé, également à Hambourg , en 1764 . Il commence l'étude de la musique à l'âge de 6 ans déjà (notamment l'étude du chant). A neuf ans, il donne déjà des concerts publics à l'orgue et enseigne déjà la musique ! Il est engagé comme chanteur à l'Opéra de Hambourg  en 1690. Il y perfectionne ses connaissances musicales, déjà étendues, notamment dans le domaine de la musique italienne. Il eut, à l'Opéra, une fonction de Chef et écrivit à cette occasion 6 Opéras . Il se lia d'amitié avec G.F. Haendel qu'il rencontra en 1703. Mattheson initia Haendel à l'Opéra italien alors qu'Haendel transmettait à Mattheson sa science du contrepoint. Mattheson entretint également des relations étroites avec G.Ph. Telemann , vers 1721.

Mattheson fut assez rapidement auréolé d'une grande réputation d'organiste; il refusa même des postes enviables. Dès 1706, il travailla comme secrétaire de l'Ambassadeur d'Angleterre à Hambourg. L'un de ses grands postes fut celui de Directeur musical de la Cathédrale de Hambourg (de 1718-1725). En 1719, il est nommé Maître de Chapelle du Duc de Holstein, sans être contraint de quitter Hambourg. Malheureusement, dès 1728, il est frappé d'une surdité dont les premiers signes s'étaient annoncés dès 1705 déjà. Il est obligé de se retirer de la vie musicale publique, à cause de cette malheureuse infirmité, dès 1728. Mattheson était d'esprit vif et même belliqueux, selon certains. Ses écrits étaient parfois transcrits d'une plume acérée. Mais il est incontestable qu'il exerça une influence importante, par ses idées esthétiques, au cours du 18ème siècle. Il resta très attaché à l'esprit musical, plutôt conservateur, de l'Allemagne du Nord et du Centre. Ses écrits constituent une base forte de l'évolution de la musicologie allemande.


Oeuvres : des Opéras , des Oratorios , des Sérénades , des Cantates , 12 Sonates à 2 et 3 flûtes sans basse, le Harmonisches Denkmahl (12 suites pour clavecin), Die wol-klingende Finger-Sprache (12 fugues pour clavecin), der brauchbare Virtuoso , XII Sonate per il Violino, overo flauto traverso avec basse continue. Il écrivit, en 1719, un Manuel du parfait organiste où il emploie les 24 tonalités majeures et mineures, annonçant ainsi le tout proche Clavier bien tempéré de J.S. Bach. Mattheson a laissé également de nombreux écrits musicaux comme le Parfait Maître de Chapelle (der vollkommene Kapellmeister, en 1739), Fondement d'un Arc de Triomphe (Grundlage einer Ehren-Pforte, 1740), Exemplarische Organisten-Probe im Artikel vom General-Bass (exercices et exemples pour l'organiste chargé d'une basse continue, 1719), Grosse General-Bass Schule (grande école de la Basse continue, 1731), das Forschende Orchestre (l'Orchestre et la recherche, 1721), Critica Musica (premier périodique musical allemand, 1722, 1725), De Eruditione Musica (de l'Erudition musicale, 1732), Behauptung der himmlischen Musik (Affirmation d'un musique basée sur l'Hymne, 1747), der musikalische Patriot (le patriotisme musical, 1728), Untersuchung der Singspiele (recherches dans le domaine du Singspiel, 1752)......


Mattheson et Haendel , amis, se rendirent en 1703 à Lübeck , attirés par la nouvelle que le grand Buxtehude cherchait un successeur, avec la fameuse condition qu'il mettait à cela: épouser la fille de cet illustre organiste ! Les deux musiciens préférèrent se retirer !


Parler de Mattheson, c'est évoquer sa vie comme Directeur musical et organiste de la Cathédrale de Hambourg (Domkirche). La cathédrale actuelle de Hambourg ou Domkirche St. Marien (cathédrale Ste Marie ou Mariendom) est une construction de 1893 , église catholique-romaine principale de Hambourg, redevenue cathédrale depuis 1995. Un Grand Orgue du facteur Rudolf von Beckerath fut installé dans cette vaste église en 1966 . C'est toujours l'instrument actuel, où de nombreux concerts d'orgue se donnent toujours.

 

  Composition actuelle de l'orgue Beckerath ci-dessus :

Hauptwerk avec Prinzipal 16', Oktave 8', Spillflöte 8', Oktave 4', Hohlflöte (Flûte creuse) 4', Quinte 2 2/3', Oktave 2', Flachflöte 2', Mixtur 6f, Zimbel (Cymbale) 3f, Trompete 16', Trompete 8'.

Schwellwerk (Récit) avec Gedackt 16', Violprinzipal 8', Gemshorn (Cor de chamois) 8', Schwebung 8', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 8', Oktave 4', Blockflöte 4', Nasat 2 2/3', Waldflöte (Flûte champêtre) 2', Terz (Tierce) 1 3/5', Septime 1 1/7', Mixtur 5f, English Horn 16', Oboe 8', Tremulant.

Kronwerk (corps de tuyaux en haut de l'instrument, Positif) avec Gedackt 8', Quintadena 8', Prinzipal 4', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 4', Oktave 2', Nasat 1 1/3', Sifflöte 1', Sesquialtera 2f, Scharf (Mixture aiguë) 4f, Krummhorn (Cromorne) 8', Schalmei (Chalumeau) 4', Tremulant.

Pédalier = Prinzipal 16', Subbass 16', Quinte 10 2/3', Oktave 8', Rohrgedackt (Bourdon à cheminée) 8', Oktave 4', Nachthorn (Cor de nuit) 2', Rauschpfeife 3f, Mixtur 6f, Fagott 32', Posaune (Trombone) 16', Trompete 8', Trompete 4'. Ajout à la Pédale en 2008: Bourdon 32', Contre-Bombarde (en pleine longueur) 32'.

Accouplements : HW/P, SW/P, KW/P, KW/HW, SW/HW. Traction mécanique des notes et électrique des registres.

Hinterwerk (nouveau clavier expressif ajouté en 2008): Flûte allemande 16', Flûte harmonique 8', Viola da Gamba 8', Voix Céleste 8', Principal 4', Fugara 4', Traverflöte (Flûte traversière) 4', Octavin 2', Cornet V 8', Plein-Jeu V 2', Trompette harmonique 8', Vox humana 8', Clairon harmonique 4'.

L'orgue augmenté par le facteur Beckerath (1968 -> 2008) a été inauguré en novembre 2008.

•  Le lien suivant mène à la composition des jeux la plus actuelle (2009): cliquer ici .


[ Spillflöte ou Spielflöte : Flûte pointue avec extrémité supérieure conique. Schwebung : jeu avec effet ondulant provenant du fait qu'à chaque note, 2 tuyaux, légèrement désaccordés l'un par rapport à l'autre, parlent en même temps ].  

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 VTX Webpme. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by VTX
Retour Homepage