WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Compositeurs (orgue) > Johann Kuhnau
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Bach, Carl-Philipp-Emanuel
Bach, Jean-Sébastien
Bach, Wilhelm Friedemann
Claude Balbastre (France)
John Blow, organiste anglais
Georg Böhm (D)
Joseph Bonnet (France)
Dietrich Buxtehude
William Byrd, Angleterre
Jacques Charpentier (F)
Louis-Nicolas Clérambault
Michel Corrette
Jean-François Dandrieu (F)
Louis-Claude Daquin
Jeanne Demessieux (France)
Jacques Duphly
Rolande Falcinelli (F)
Girolamo Frescobaldi
Johann Jakob Froberger
Johann-Joseph Fux
Giovanni Gabrieli
Orlando Gibbons (GB)
Nicolas Gigault
Eugène Gigout (France)
Nicolas de Grigny, France
Guilmant, Felix-Alexandre (F)
Haendel, Georg-Friedrich
Gilles Jullien (Chartres)
Johann Kuhnau
Photos (pour J. Kuhnau)
Guillaume Lasceux
Nicolas Lebègue
Louis-James-Alfred Lefébure-Wély
Jean-Pierre Leguay (F)
Nicolas Jacques Lemmens (B)
Gaston Litaize (F)
Louis Marchand
Johann Mattheson (D)
Félix Mendelssohn-Bartholdy (D)
Georg Muffat
Jean-Baptiste Nôtre
Johann Pachelbel
Michael Praetorius
Max Reger (Allemagne)
Johann-Adam Reincken
François Roberday
Jan Pieterszoon Sweelink
Jean Titelouze
Charles Tournemire (France)
Louis Vierne, compositeur français
Charles-Marie Widor
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Johann Kuhnau


Johann Kuhnau, compositeur


Liens Internet à ouvrir et bibliographie :

 


Johann KUHNAU , né à Geising en 1660 et décédé à Leipzig en 1722 , est une figure importante de la musique baroque allemande. C'est un musicien contemporain de J.S. Bach. Il fut élève de la Kreuzschule de Dresde. On y avait remarqué sa très belle voix. Il obtint, provisoirement, le titre de Cantor à Zittau (1680) avant d'aller étudier le droit à Leipzig. [Zittau est une ville allemande frontière, proche de Görlitz et de Dresde]. Il fut nommé organiste à la Thomaskirche de Leipzig (en 1684).

Il exerça le métier d'avocat avant de devenir Cantor à St-Thomas (en 1701). Il fut aussi nommé directeur de Musique à l'Université de Leipzig. Kuhnau fut un homme très cultivé, musicographe, connu comme ayant été le prédécesseur de Jean-Sébastien Bach dans cette fonction de Cantor à la Thomaskirche de Leipzig. Il fut aussi un compositeur apprécié (cantates, diverses pièces pour clavier et pour orgue). Il publia, notamment, un recueil pour clavier, die Neue Clavier Uebung I (1689) et II (1692). On parle pour la première fois, à ce propos, de SONATES dans les Frische Clavier Früchte (1696). Il écrit également de la musique à programme (voir notre rubrique des formes musicales) sous le titre: Musikalische Vorstellung einiger Biblischer Historien (1700). Il a également écrit des Motets latins et une vingtaine de Cantates . Ces Cantates annoncent indubitablement la forme élaborée que J.S. Bach va aussitôt développer dans ce genre. A la mort de J. Kuhnau , c'est J.S. Bach qui deviendra cantor à St-Thomas. Kuhnau est aussi l'auteur d'une Passion selon St Marc. Il est également l'auteur de Préludes et Fugues pour orgue.


Ecrire au sujet de Johann Kuhnau , c'est évidemment évoquer la Thomaskirche de Leipzig , ce que nous avons fait auparavant et dans la rubrique concernant J.S. Bach . C'est aussi évoquer des orgues visibles à Zittau , ville allemande où Kuhnau séjourna également avant de se rendre à Leipzig.


Nous avons choisi l' orgue Jehmlich de l'église catholique Maria Heimsuchung , restauré / reconstruit pour 2006 par ce facteur allemand d'orgues. Cette église fut construite à Zittau entre 1883 et 1890 (style néogothique). Sa tour est haute de 72 m. Une restauration de ce sanctuaire fut entreprise entre 1999 et 2006. Le point final de cette restauration a été la restauration de l' orgue par le facteur Jehmlich.

 

Composition de l'orgue Jehmlich ci-dessus :

Grand-orgue avec Bordun (Bourdon) 16', Prinzipal 8', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 8', Oktave 4', Spitzflöte 4', Quinte 2 2/3', Oktave 2', Terz (Tierce) 1 3/5', Mixtur IV, Trompete 8'.

Récit expressif avec Prinzipal 8', Weitgedackt 8', Salicional 8', Oktave 4', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 4', Waldflöte (Flûte champêtre) 2', Sifflöte 1 1/3', Sesquialtera II, Mixtur III, Krummhorn (Cromorne) 8', Tremulant.

Pédalier avec Prinzipal 16', Subbass 16', Oktavbass 8', Gedacktbass 8', Choralbass 4', Posaune (Trombone) 16'.

Accouplements : II/I, I/P, II/P. Cette construction effectue un remploi de certains tuyaux et jeux du précédent instrument qui provenait des ateliers Schuster & Sohn (1960).

 

 

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 VTX Webpme. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by VTX
Retour Homepage