WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Compositeurs (orgue) > Jan Pieterszoon Sweelink
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Bach, Carl-Philipp-Emanuel
Bach, Jean-Sébastien
Bach, Wilhelm Friedemann
Claude Balbastre (France)
John Blow, organiste anglais
Georg Böhm (D)
Joseph Bonnet (France)
Dietrich Buxtehude
William Byrd, Angleterre
Jacques Charpentier (F)
Louis-Nicolas Clérambault
Michel Corrette
Jean-François Dandrieu (F)
Louis-Claude Daquin
Jeanne Demessieux (France)
Jacques Duphly
Rolande Falcinelli (F)
Girolamo Frescobaldi
Johann Jakob Froberger
Johann-Joseph Fux
Giovanni Gabrieli
Orlando Gibbons (GB)
Nicolas Gigault
Eugène Gigout (France)
Nicolas de Grigny, France
Guilmant, Felix-Alexandre (F)
Haendel, Georg-Friedrich
Gilles Jullien (Chartres)
Johann Kuhnau
Guillaume Lasceux
Nicolas Lebègue
Louis-James-Alfred Lefébure-Wély
Jean-Pierre Leguay (F)
Nicolas Jacques Lemmens (B)
Gaston Litaize (F)
Louis Marchand
Johann Mattheson (D)
Félix Mendelssohn-Bartholdy (D)
Georg Muffat
Jean-Baptiste Nôtre
Johann Pachelbel
Michael Praetorius
Max Reger (Allemagne)
Johann-Adam Reincken
François Roberday
Jan Pieterszoon Sweelink
Photos (pour Sweelink)
Jean Titelouze
Charles Tournemire (France)
Louis Vierne, compositeur français
Charles-Marie Widor
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Jan Pieterszoon Sweelink


Jan Pieterszoon Sweelink

Portrait de Sweelink. Crédit: //fr.wikipedia.org/
Bibliographie :



Sweelinck est né à Deventer vers 1562 et il est décédé à Amsterdam en octobre 1621 .

Peu après sa naissance, son père est nommé organiste à l'église St-Nicolas d' Amsterdam (l' Oude Kerk ). Son père meurt en 1573. Un autre organiste le remplace: Cornelis Boscoop. Ce dernier meurt prématurément. Dès lors, il semble que l'on ait réservé ce poste d'organiste au jeun Jan Pieterszoon . Celui-ci achève de se former, notamment à Haarlem chez un certain Willem Janszoon Lossy.

En 1577 , Sweelinck est nommé organiste à l' Oude Kerk d' Amsterdam . En 1578, cette ville se range du côté calviniste: l'église devient propriété de la ville et l'organiste est nommé fonctionnaire. L'orgue est exclu des services religieux, mais Sweelinck donne des concerts d'orgue quotidiens. Sa renommée s'étend largement dans les Pays-Bas, mais aussi en Allemagne. Dans certaines villes, on va même jusqu'à subventionner le voyage d'organistes à Amsterdam pour suivre les cours et conseils de Sweelinck. Il eut comme élèves notamment S. Scheidt et J. Praetorius . Sweelinck entretint aussi des relations avec des organistes anglais comme P. Philips ou J. Bull . De son vivant, on a publié ses oeuvres vocales : 3 collections de Chansons françaises (1592-94), 4 livres de Psaumes englobant le Psautier genevois complet (1604-21), des Rimes françoises et italiennes (1612), les Cantiones sacrae (1619). Cette dernière oeuvre est un point culminant de l'oeuvre de Sweelinck; elle marque la fin de l'école polyphonique néerlandaise. Son Psautier reste également un ouvrage monumental et brillant; on en fera une adaptation allemande en 1616 (Berlin). La musique instrumentale de Sweelinck marque le début d'une nouvelle ère; il y élabore une technique propre à structurer des pièces homogènes de vastes dimensions. Il utilise pour cela le " fugato " (style fugué) en assurant une unité de l'oeuvre par la permanence du thème principal. Il utilisera aussi des cycles de variations. Ses fantaisies et toccatas pour clavier marque le début d'une véritable école allemande d'orgue dont l'influence se fera sentir jusqu'à J.S. Bach . La musique pour clavier de Sweelinck est à la jonction de la Renaissance et de la période Baroque .

Oeuvres :


  • Chansons françaises à 4 et 5 voix, Chansons à 5 voix, 18 Chansons à cinq parties de J.P. Sweelinck et C. Verdonck, Rimes françoises et italiennes à 2 et 3 voix, 4 livres de Psaumes de David à 4 à 8 voix (1604), les Cantiones sacrae à 5 voix, des chants nuptiaux et aussi des canons.
  • 15 fantaisies pour orgue ou clavier, 5 fantaisies en forme d'écho, 2 recercare, un capriccio, un preludium, 15 toccatas (dont 3 d'attribution douteuse), 16 cycles de variations sur des mélodies spirituelles, 13 cycles de variations sur des thèmes profanes. Pour le luth : 3 psaumes, 3 voltes et une courante. 
  • Sweelinck a écrit un ouvrage sur les Règles de composition musicale, dont on a conservé une traduction allemande.


Parler de Sweelinck implique d'évoquer les orgues de l' Oude Kerk d' Amsterdam , même si ces instruments ne datent plus de l'époque de notre compositeur, à savoir de la fin du 16ème et du tout début du 17ème s.

Le Grand Orgue de l' Oude Kerk d' Amsterdam : un premier instrument occupait déjà le mur ouest de la nef au 15ème siècle. Un nouvel orgue fut installé en 1539 : ce fut l'orgue de Sweelinck de 1577 à 1621. Un nouvel orgue fut installé en 1724 : ce fut l'oeuvre du facteur hambourgeois Christian Vater . L'orgue fut achevé en 1726. Des problèmes de statique du bâtiment se font sentir en 1738, les tours ayant tendance à s'affaisser. On démonta l'orgue en 1738. Après les travaux, le facteur mandaté pour le travail, Caspar Müller , remonte l'orgue en le modifiant pour lui donner plus de force et de précision dans l'attaque. Cet orgue de Vater / Müller resta inchangé jusqu'en 1869. Il fut alors modernisé par le facteur Witte qui ne détruisit pratiquement aucun tuyau de la partie instrumentale de l'orgue. Cet orgue superbe fait actuellement encore l'admiration des organistes.

L' orgue de transept de l' Oude Kerk remonte à 1658 . Ce fut l'oeuvre du facteur Hans Wolff Schonat. Il était utilisé pour donner des concerts. Malheureusement il tomba en désuétude au 18ème s. Le buffet de cet instrument fut vidé, les tuyaux étant utilisés pour la construction d'un orgue dans l'Eglise Sud d'Amsterdam ( Zuiderkerk ). A l'Oude Kerk, le buffet de cet orgue resta vide, volets fermés. Dans les années 1964-65 , les facteurs Ahrend & Brunzema de Loga (Est de la Frise) reconstruisent une partie instrumentale dans le buffet de cet orgue de transept vide. L'instrument qu'ils construisent est un superbe orgue inspiré à la lettre du Traité de Joachim Hess (1774). Il a été récemment réaccordé, en 2001, selon le tempérament mésotonique. Cet orgue est souvent utilisé pour des enregistrements sur disques. Exemple d'un orgue de Joachim Hess , par le lien ci-dessous :


 

Composition connue actuellement du Grand Orgue de l'Oude Kerk d'Amsterdam :

Grand-Orgue avec Prestant 16', Bourdon 16', Prestant 8', Holpijp (Flûte creuse) 8', Quint 6', Octaaf 4', Roerfluit (Flûte à cheminée) 4', Roerquint (Nasard à cheminée) 3', Octaaf 2', Fluit 2', Sesquialter disc. 4r, Mixtuur 5-8r, Scherp (Mixture aiguë) 4-6r, Trompet 16', Trompet 8'.

Positif de dos avec Prestant 8', Holpijp (Flûte creuse) 8', Quintadena 8', Octaaf 4', Gemshoorn 4', Quint 3', Octaaf 2', Woudfluit (Waldflöte, Flûte champêtre) 2', Cornet disc. 5r, Sexquialter 2-4r, Carillon 3-4r, Mixtuur 5-8r, Scherp (Mixture aiguë) 3-5r, Fagot 16', Trompet 8'.

Brustwerk avec Quintadena 16', Prestant 8', Baarpijp (genre de Régale) 8', Quintadena 8', Viola di Gamba 8', Octaaf 4', Gemshoorn 4', Nasard 3', Sexquialter 4r, Cymbel (Cymbale) 3r, Trompet 8', Dulciaan 8', Vox humana 8'.

Pédale : Prestant 16', Subbass 16', Prestant 8', Roerquint (Quinte à cheminée) 6', Octaaf 4', Nachthoorn 2', Mixtuur 6r, Bazuin (Trombone) 16', Trompet 8', Trompet 4', Zink 2' (anche). Trois Temblants.

Accouplements : I/III, I/II, P/I. Le La est à 440 Hz.


Composition de l'orgue de transept de l'Oude Kerk d'Amsterdam :

Grand-Orgue avec Prestant 8', Holpijp (Flûte creuse) 8', Quintadena 8', Octaaf 4', Quint 3', Super Octaaf 2', Gemshoorn 2', Mixtuur, Scherp (Mixture aiguë), Trompet 8'.

Brustwerk avec Gedeckt (Bourdon) 8', Prestant 4', Octaaf 2', Dulciaan 8'.

Pédale = Bourdon 16', Octaaf 8', Trompet 8'. Accouplement: Ped./GO. Le La est à 440 hz

 

En guise de vignette agrandissable , ci-dessus, nous mettons le portrait de J.P. Sweelink, tel qu'il est reproduit dans de nombreux sites Internet .

 

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage