WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Interprètes (orgue) > Hans-Joachim Trappe (D)
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Thomas Annand (Québec)
Cor Ardesch (NL)
Pierre-Yves Asselin, Canada
Els Biesemans, organiste
Michel Bouvard, organiste français
Guy Bovet (organiste suisse)
Pilar Cabrera (Espagne)
Maurice Clerc, organiste
Frédéric Denis (France)
Helmut Deutsch, organiste
Anton Doornheim, organiste (NL)
Stefan Frank, (D)
Jean-Christophe Geiser (Suisse)
Pierre Grandmaison, Québec
Eric Hallein, organiste belge
Johan Hermans (Belgique)
Anne Horsch, organiste
Jean-Paul Imbert
Jean-Jacques Kasel, organiste
Rheinhard Kluth, organiste
Otto M. Kraemer, organiste
Barbara Kraus (D)
Bernard Lagacé (Canada)
Karl Maureen (organiste)
Thierry Mechler, organiste
Frauke Mekelburg, organiste
Monica Melcova (Slovaquie)
Yu Nagayama (Japon)
Andrea Pach
Jane Parker Smith, orgue
Marius Popp (D)
Tim Rishton, organiste
Charles Rus (USA)
Martin U. Sander, organiste
Serge Schoonbroodt
Domenico Severin (F)
Heinz Terbuyken (D)
Hans-Joachim Trappe (D)
Elke Voelker, organiste
Peter Wagner (D)
Conrad Zwicky (CH)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Hans-Joachim Trappe (D)


Hans-Joachim Trappe, organiste et Professeur en médecine et cardiologie

Vue de l'orgue Creutzburg/Eule (1737-2007) de St. Cyriakus (Duderstadt). Crédit: //michalowsky-online.de/kirchen/eichsfeld/bw17.htm




•   Hans-Joachim Trappe est né en 1954 en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (D), à Castrop-Rauxel. Il a étudié la médecine (à Göttingen) jusqu'au titre de Professeur (à l'Université de Bochum). Il est membre de différentes Sociétés nationales allemandes et internationales de Médecine et de Cardiologie. Il étudie le piano dès l'âge de 9 ans. Il travaille l'orgue dès 1966 avec le cantor et organiste Josef Jung (à St. Cyriakus, Duderstadt) et montre des dons évidents pour cet instrument (il étudie également avec les Prof. Fritz Soddemann à Hildesheim et Clemens Ganz à Cologne). Dès 1969, il est organiste notamment à la St. Cyriakus-Propsteikirche de Duderstadt, ville de Basse-Saxe, arrondissement de Göttingen (D), puis au Mariendom de Hildesheim et enfin au St. Paulus-Dom de Münster. Il donne depuis des concerts dans différents lieux tels que la cathédrale de Cologne, la cathédrale de Salzbourg, au Münster d'Ulm... Il participe également à des concerts radio-diffusés ou télévisés. Il est l'auteur de plusieurs disques CD enregistrés aux claviers d'instruments prestigieux tels que ceux du Dom de Passau, du Dom de Hildesheim, de la basilique d'Ottobeuren, du Dom de Freiberg, par exemple. Cet organiste et Professeur de médecine est non seulement l'auteur de disques d'orgue, mais également de plusieurs publications médicales dans son domaine de la cardiologie et de la médecine interne.

•   Evoquer la carrière brillante de cet organiste c'est, pour nous, l'occasion de présenter l'orgue historique de l'église St. Cyriakus de Duderstadt. Cet orgue a été construit par un facteur du nom de Johann Creutzburg en 1737 (voir ce lien: cliquer ici). L'instrument eut à subir différentes modifications au fil des ans et même des siècles, notamment en 1823, 1859, 1901, 1948. En 1970, le facteur K. G. Hillebrand (Isernhagen) restaure l'orgue. La reconstruction de l'orgue de l'époque baroque aura lieu de 2003-2006 par la firme allemande Eule-Orgelbau, l'inauguration ayant eu lieu en décembre 2007


•   Composition des jeux actuelle selon le site de la Manufacture Eule-Orgelbau [et aussi selon le site néerlandais: www.orgbase.nl ]

I. Hauptwerk (Grand-Orgue, C, D-d'''): Principal 8', Unda maris 8', Quintadehna 16', Viola di Gamba 8', Gemshorn (Cor de chamois) 8', Gedackt 8', Octava 4', Spitzflöte 4', Quinte 2 2/3', Superoctave 2', Terz (Tierce) 1 3/5', Cornet 4f 2 2/3', Mixtur 6f 2', Trompete 8'.

II. Oberwerk (C, D-d'''): Principal 4', Spitzflöte 8', Quintadehna 8', Gedackt 4', Nachtflöte 2', Octave 2', Quinte 2 2/3', Sesquialtera 2f, Scharff 4f (Mixture aiguë) 1', Vox humana 8'.

III. Brustwerk (Positif de poitrine, C, D-d'''): Principal 2', Gedackt 8', Rohrflöte (Flûte à cheminée) 4', Flageolet 2', Quinte 1 1/3', Cymbel (Cymbale) 2f 2', Fagott (Basson) 8'.

Gross-Pedal (D-d'): Principal 16', Untersatz 32', Subbass 16', Octave 8', Gedackt 8', Octave4', Mixtur 6f 2', Posaune (Trombone) 16', Trompete 8.

Klein-Pedal (D-d'): Principal 2', Waldflöte 1', Cornetbass 4'.

Accouplemments: II/I à tiroir, I/P. Cammerthon (= Kammerton)-Coppel sous III (transponiert um einen oder zwei Halbtöne tiefer). Il y a 2 Zymbelsterne et un Vogelgesang. Accord: 471,2 Hz à 15 degrés. Tempérament: Neidhardt II (1724).

[Se rappeler notre rubrique sur les noms de jeux à l'orgue: cliquer ici ].

NB. A propos du Cammerthon (ou Cammerton ou encore, à ce jour, Kammerton), tiré du lien suivant ( http://www.nyu.edu/classes/farbood/baroque/lectures/Baroque-Lecture8.htm ), on peut lire en anglais ce qui suit:

" 1.     A general pitch standard in Germany. Although in modern usage ‘Kammerton’ implies a pitch of a' = 440, the frequency of Cammerton has varied throughout history.

2.     Praetorius (Syntagma musicum, ii, 1618) used it as his reference pitch (‘rechte Thon’). In that period the Cammerton standard was about a' = 465 (about a semitone higher than a'= 440), and it was common to most instruments of his time.

3.     With the arrival in the 1680s of new woodwind instruments from France (pitched between a' = 385 and a' = 425) replacing the traditional Renaissance woodwind instruments (which had generally been pitched at Cornet-ton), Cammerton descended a whole tone or more.

4.     By about 1700 there were three general levels of Cammerton, at about a' = 415, a' = 403 and a' = 390 (‘tief-Cammerton’ or ‘Opera-Ton’).

5.     A few Cammerton organs were built during the first half of the 18th century, their pitches all close to a' = 416, which agrees well with those of contemporary instruments of relatively immovable pitch, such as recorders and flutes ".



•   Quelques liens

    -  http://www.ruhr-uni-bochum.de/mahe/orgel/orgel_konzertbilder.htm (l'organiste à différentes tribunes),

    -  cliquer ici = ce lien contient la composition actuelle de cet orgue.

    
•   Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché de l'orgue de l'église St. Cyriakus de Duderstadt (D). [Crédit: http://michalowsky-online.de/kirchen/eichsfeld/bw17.htm ].


Vue de l'église St. Cyriakus à Duderstadt: ci-dessous, à droite

Eglise St. Cyriakus de Duderstadt (D). Crédit: //de.wikipedia.org/

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage