WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Interprètes (orgue) > Michel Bouvard, organiste français
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Thomas Annand (Québec)
Cor Ardesch (NL)
Pierre-Yves Asselin, Canada
Els Biesemans, organiste
Michel Bouvard, organiste français
Guy Bovet (organiste suisse)
Pilar Cabrera (Espagne)
Maurice Clerc, organiste
Frédéric Denis (France)
Helmut Deutsch, organiste
Anton Doornheim, organiste (NL)
Stefan Frank, (D)
Jean-Christophe Geiser (Suisse)
Pierre Grandmaison, Québec
Eric Hallein, organiste belge
Johan Hermans (Belgique)
Anne Horsch, organiste
Jean-Paul Imbert
Jean-Jacques Kasel, organiste
Rheinhard Kluth, organiste
Otto M. Kraemer, organiste
Barbara Kraus (D)
Bernard Lagacé (Canada)
Karl Maureen (organiste)
Thierry Mechler, organiste
Frauke Mekelburg, organiste
Monica Melcova (Slovaquie)
Yu Nagayama (Japon)
Andrea Pach
Jane Parker Smith, orgue
Marius Popp (D)
Tim Rishton, organiste
Charles Rus (USA)
Martin U. Sander, organiste
Serge Schoonbroodt
Domenico Severin (F)
Heinz Terbuyken (D)
Hans-Joachim Trappe (D)
Elke Voelker, organiste
Peter Wagner (D)
Conrad Zwicky (CH)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Michel Bouvard, organiste français


Michel Bouvard, organiste français, né à Lyon en 1958

Le grand Cavaillé-Coll de St. Sernin, Toulouse. Crédit: //fr.wikipedia.org/





•  Son grand-père, Jean Bouvard, qui fut organiste et compositeur, disciple de Louis Vierne, Florent Schmitt, Vincent d'Indy et Paul Dukas, lui transmet son amour de la musique. Michel Bouvard étudie le piano à Rodez, puis l'orgue à Paris avec Suzanne Chaisemartin. Il entre dans la classe d'André Isoir (orgue) et fréquente les classes d'écriture musicale du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il fut aussi l'élève d'autres grands organistes, notamment à Saint-Séverin (Paris): élève de Jean Boyer, Francis Chapelet, mais aussi de Michel Chapuis. Il devint ensuite cotitulaire pendant 10 ans de l'orgue de l'église Saint-Séverin à Paris (autre lien pour St-Séverin). Il remporte des Premiers Prix d'harmonie, de contrepoint et de fugue au Conservatoire Nat. Sup. de Paris, puis un premier prix au Concours International de Toulouse (en 1983). Cette date marque son arrivée comme grand interprète international à l'orgue. Pendant 3 ans, il est Assistant de Michel Chapuis au Conservatoire de Paris. En 1985, Xavier Darasse fait appel à M. Bouvard pour lui succéder à la classe d'orgue du Conservatoire national de Région de Toulouse. Il s'investit alors également dans la sauvegarde du patrimoine organistique de cette ville et de sa région. Son travail se concrétisera, en 1996, par la création du Festival International "Toulouse-les-Orgues" qu'il dirigera durant 4 ans. En 1995, il est nommé professeur d'orgue au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Avec son sollègue Olivier Latry, co-titulaire du Grand Orgue de Notre-Dame de Paris, M. Bouvard attire, par sa renommée, de nombreux étudiants d'orgue au Conservatoire à Paris. Michel Bouvard est titulaire du Grand Orgue Cavaillé-Coll de la basilique Saint-Sernin de Toulouse. Michel Bouvard est un organiste très connu, demandé pour de nombreux concerts dans des festivals à l'étranger (Europe, Asie, Amérique). Il est à la tête d'une discographie importante dans laquelle il met, fréquemment, en évidence des instruments historiques de la région de Toulouse et du Sud-Ouest de la France.

Michel Bouvard étant titulaire du Grand Cavaillé-Coll de Saint-Sernin de Toulouse, c'est pour nous l'occasion de présenter cet instrument remarquable. La Basilique St-Sernin de Toulouse est l'une des plus vastes églises de pèlerinage romanes en Europe. Débutée en 1080, elle fut achevé vers les années 1180. Ce monument roman immense mesure 115 m de long à l'intérieur et comporte une double rangée de collatéraux. La longue nef est assez étroite (env. 8 m) et voûtée à une hauteur de 21 m, en plein cintre. Le transept, très développé, est long de 64 m. Il est typiquement conçu dans l'optique d'une vaste église de pèlerinage du Moyen Âge. St-Sernin de Toulouse s'orne de près de 260 chapiteaux sculptés romans. Cette église de pèlerinage, étape essentielle sur le chemin de St-Jacques de Compostelle, fut restaurée plusieurs fois, notamment à l'époque gothique et au 19ème siècle. Les restaurations du 20ème siècle ont redonné à ce sanctuaire exceptionnel son aspect du 14ème siècle.

•  Les Grandes Orgues: le premier Grand Orgue de St-Sernin de Toulouse fut construit par le facteur Robert Delaunay vers 1674 (date du devis). La partie instrumentale fut complètement revue par la manufacture Daublaine-Callinet en 1845 (exemple d'un orgue Daublaine-Callinet: cliquer ici ). Le buffet est modifié pour atteindre les dimensions que nous lui connaissons actuellement: 10,30 m de haut pour 8,70 m de large. L'orgue de cette époque est un instrument de 16 pieds avec 3 claviers et 47 jeux, dont une Bombarde de 32 pieds réels. En avril 1887, un devis est alors signé avec le facteur A. Cavaillé-Coll de Paris. C.-Coll reprend une partie des tuyaux de l'orgue Daublaine-Callinet pour l'intégrer à un ensemble sonore nouveau qui constitue l'un des chefs-d'oeuvre de la facture française de 1888. L'orgue C.-Coll comprend 54 jeux sur 3 claviers et pédalier (il y a un 32 pieds). L'orgue sera inauguré par A. Guilmant en avril 1889. Cet orgue s'est vite imposé, dans le monde, comme l'une des plus fameuses réussites de Cavaillé-Coll. Cet orgue paraît relativement petit par rapport aux dimensions de l'église St-Sernin. Toutefois, une harmonisation remarquable, due à Félix Reinburg, confère à cet orgue un tutti impressionnant bien adapté à la basilique. Une restauration récente confiée, notamment, à Bertrand Cattiaux (1992-1997) a permis de rendre au grand C.-Coll de St-Sernin toute sa splendeur. L'orgue fut réinauguré en oct. 1996. Jean-Loup Boisseau, facteur d'orgues, et Patrice Bellet, harmoniste, ont collaboré à cette récente restauration de l'orgue de St. Sernin.


•  Composition actuelle de l'orgue Cavaillé-Coll de St. Sernin à Toulouse:

Grand-Orgue (clavier 1): Montre 16', Bourdon 16', Montre 8', Bourdon 8', Flûte harmonique 8', Salicional 8', Gambe 8', Prestant 4', Flûte octaviante 4', Quinte 2 2/3', Doublette 2', Fourniture V, Cymbale IV, Cornet V, Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4', Trompette en chamade 8', Clairon en chamade 4'.

Positif de dos (clavier 2): Montre 8', Bourdon 8', Salicional 8', Unda Maris 8', Prestant 4', Flûte douce 4', Carillon III, Trompette 8', Basson-Hautbois 8', Clairon 4'.

Récit expressif (clavier 3): Quintaton 16', Diapason 8', Flûte harmonique 8', Viole de Gambe 8', Voix céleste 8', Flûte octaviante 4', Octavin 2', Cornet V, Bombarde 16', Trompette harmonique 8', Clarinette 8', Basson-Hautbois 8', Voix humaine 8', Clairon harmonique 4'.

Pédale: Principal-Basse 32', Contrebasse 16', Soubasse 16', Flûte 8', Violoncelle 8', Octave 4', Bombarde 32', Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Les claviers comptent 56 notes et le pédalier 30 marches. Accessoires: Orage, Pédale en 4', Tirasse d'appel du GO, Tirasse d'appel du Positif, Tirasse d'appel du Récit, anches Pédale (en/hors), anches GO (en/hors), anches Positif (en/hors), anches Récit (en/hors), appel Chamades, expression (au Récit), Trémolo, appel GO en 16', appel GO; accouplements: Pos./GO, Récit/GO, Pos./Récit; appel Récit en 16', appel Récit, annulateur Positif en 8', appel octave grave. La traction est mécanique pour les notes avec machine Barker au GO et au Récit. La console est en fenêtre. [Pour la définition de l'Orage: voir ici ].

Voici un Grand Orgue français du dernier tiers du 19ème siècle, sans doute un des modèles du genre.  

[Consulter notre rubrique sur les jeux de l'orgue: cliquer ici ]. 


•  Liens Internet, bibliographie:

    -  Dictionnaire des Interprètes et de l'Interprétation musicale depuis 1900, par Alain Pâris, éd. Robert Laffont, Paris, 2004.

    -  article sur Michel Bouvard: cliquer ici ,

    -  éléments discographiques de M. Bouvard: cliquer ici

    -  autre lien discographique: cliquer ici ,

    -  http://www.basilique-saint-sernin.fr/site/grandes-orgues/saint-sernin/orgue.htm (les orgues de St, Sernin),

    -  http://pmaude.free.fr/Sernin/presentation.htm (basilique St. Sernin de Toulouse),

    -  http://architecture.relig.free.fr/sernin.htm (autre lien pour St. Sernin de Toulouse),

    -  lien pour les orgues à Toulouse (patrimoine unique): voir ici ,

    -  autre rubrique sur ces orgues C.-Coll: cliquer ici ,

    -  une magnifique rubrique sur l'orgue de St-Sernin (photos et vidéos): cliquer ici ,

    -  http://www.toulouse-les-orgues.org/le-festival/program/rubriques-laterales-grises/michel-bouvard.html (article sur M. Bouvard).


•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page de texte, nous mettons un cliché montrant le grand orgue C.-Coll de St. Sernin de Toulouse. [Source: //fr.wikipedia.org ]


Une vue de la basilique Saint-Sernin de Toulouse: ci-dessous, à droite

Basilique St. Sernin à Toulouse. Crédit: //fr.wikipedia.org/


Situation de la basilique Saint-Sernin en ville de Toulouse: ci-dessous, à droite

Saint-Sernin sur le plan de Toulouse

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage