WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Franche-Comté (région) > Besançon: cathédrale St-Jean
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Arbois, orgue
Baume-les-Dames (orgue)
Beaucourt, orgue Goll
Belfort (cathédrale, orgue)
Besançon: cathédrale St-Jean
Photos (Besançon, cathédrale)
Besançon: église de La Madeleine
Besançon: St-Louis de Montrapon (Callinet)
Besançon: église St-Pierre
Les Bréseux (église, vitraux)
Champagnole
Châtenois-les-Forges: orgue Verschneider
Le Chauffaud, orgue, vitraux
Delle, orgue C. Schwenkedel
Dole, Grand Orgue (Jura)
Les Fins (orgue Schwenkedel)
Goumois (un orgue rare)
Grandvillars: orgue espagnol J. L. Cabello
Les Gras (orgue)
Héricourt (orgue, vitraux)
Maîche (église et orgue)
Montbéliard (Temple St-Martin, égl. St-Maimboeuf)
Montbenoît (abbaye)
Montlebon et son orgue
Morbier (orgue)
Morez (orgue Daublaine-Callinet)
Morteau, église
Nods (orgue, vitraux)
Le Pissoux, orgue, vitraux
Poligny (orgue Cavaillé-Coll)
Pontarlier, orgue, vitraux
Réchésy: orgue Verschneider
Le Russey (orgue Callinet)
Saint-Claude (dpt du Jura)
Salins-les-Bains: St-Anatoile
Salins-les-Bains (orgue St-Maurice)
Vercel-Villedieu (orgue)
Villers-le-Lac, orgue, vitraux
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Besançon: cathédrale St-Jean


Besançon: la cathédrale Saint-Jean, orgues et vitraux

Grand Orgue Danion-Gonzalez de la cathédrale de Besançon (1987). Cliché personnel (mai 2008)





•  Le 20 mai 2008, nous avons visité la cathédrale St-Jean de Besançon. C'est un vaste édifice de près de 80 m de long à l'intérieur. Cette cathédrale présente une originalité: elle ne comporte pas de transept vraiment délimité, mais elle est constituée d'une nef avec bas-côtés se terminant par deux grandes absides, l'une à l'Occident (sanctuaire principal) et l'autre, à l'Orient (contre-choeur, rebâti en 1730, suite à l'effondrement du clocher).

•  Une première église fut élevée en 326, par l'évêque saint Hilaire, au pied du mont Coelius. Elle était consacrée à Saint-Etienne. En 355, cette église fut consacrée à St-Jean l'Evangéliste et à St-Etienne. Puis une autre église fut bâtie sur le mont, au 5ème siècle, et dédiée à St-Etienne. En 1122, le pape Calixte II décida que seule l'église St-Jean possédait la dignité de siège épiscopal. Vauban rasa l'église St-Etienne située sur le mont, au 17ème siècle. Les reliques de Saint-Etienne furent transportées en la cathédrale St-Jean. La cathédrale St-Jean, adossée à la montagne fut incendiée, en 737, par les Sarrasins. Elle fut rebâtie vers 797 à 830. Les travaux semblent avoir été terminés vers 814. Cette basilique carolingienne comportait aussi deux absides avec des dimensions sensiblement proches de la cathédrale actuelle. Vers 1050, l'église tombait en ruine. Une restauration de l'édifice fut entreprise et terminée vers 1060. L'abside occidentale fut construite vers 1165-1170, en un style gothique naissant. Mais des incendies ravagèrent la charpente en 1212. Les travaux de restauration/reconstruction de l'abside occidentale et des 4 dernières travées de la nef remontent au 13ème siècle. Quatre autres travées furent élevées vers la fin du 13ème siècle. Les voûtes de l'édifice remontent au 13ème siècle. Le vaisseau est donc d'un style gothique de type bourguignon très réussi (13ème siècle), avec des transitions de l'art roman à l'art gothique, notamment dans l'abside Ouest et pour certains fenêtrages du vaisseau, en hauteur. La nef a une hauteur de 18 m.

En février 1729, le clocher sécroula en entraînant 2 travées de la nef et une partie de l'abside orientale. L'architecte bisontin Galezot reconstruisit le chevet oriental de la cathédrale, ou abside du Saint-Suaire, en imitant les voûtes gothiques du Moyen Âge. Le décor de cette abside est de style Louis XV. Le collatéral Nord de la cathédrale abrite, notamment, le Grand Orgue Danion-Gonzalez (1987) comprenant 4 claviers et 46 jeux (réharmonisé par le facteur alsacien Kern). Le collatéral Sud abrite une série de chapelles remarquables avec des autels des 16 et 17èmes siècles. La chapelle du Saint Sacrement (1637), est de style Renaissance tardif: c'est l'une des plus belles chapelles de cette cathédrale. Le portail principal d'entrée, situé au Nord, est de style Louis XV, avec une ornementation extérieure de type "rocaille".

Dans le collatéral Nord, on remarque, juste à côté de l'orgue, un grand tableau dit de la Vierge aux Saints: il s'agit d'une peinture sur bois remarquable de la Renaissance italienne, de Fra Bartolomeo, maître et ami de Raphaël (vers 1512).

•  En 1558, un jubé fut construit au milieu de la nef. Ce jubé permettait d'accéder à un premier orgue placé en nid d'hirondelle. Cet orgue fut reconstruit, en 1765, par le grand facteur d'orgues Riepp de Dijon. Le matériel instrumental de cet orgue fut différencié et reconstitué dans l'orgue de choeur actuel, en 1982, par le facteur alsacien Kern. Le jubé fut supprimé en 1792. Primitivement, l'orgue de cette cathédrale resta, après démolition du jubé, avec sa disposition en nid d'hirondelle sur le mur Sud, juste en face du Grand Orgue actuel. Cet instrument fut reconstruit par Joseph Callinet, en 1823. L'orgue de cette cathédrale était donc un instrument Riepp (1765) / Callinet (1823). La partie instrumentale se retrouve donc en partie dans l'orgue de choeur actuel (par Kern, 1982). Au point de vue sonore, la disposition de l'orgue en nid d'hirondelle, au Sud, était plus favorable que la disposition actuelle, un peu "cachée", dans le collatéral Nord (orgue Danion-Gonzalez, 1987).

Les vitraux: les vitraux du sanctuaire oriental et les verrières hautes datent du dernier quart du 19ème siècle. D'autres vitraux, datant du milieu du 20ème siècle, sont posés également dans cette cathédrale (chapelles du bas-côté gauche, abside occidentale).

La crypte romane du sanctuaire occidental fut remplacée, en 1678, par deux caveaux où furent amenées les sépultures des archevêques et celles des comtes de Bourgogne ramenées depuis la cathédrale St-Etienne, située sur le mont, lors de sa démolition par Vauban. La disparition de la crypte permit d'abaisser le niveau du sanctuaire liturgique. 

Le choeur occidental (sanctuaire liturgique du 13ème siècle) est, sans doute, le plus grand chef-d'oeuvre de cette cathédrale. C'est un ensemble exceptionnel de style gothique bourguignon, complété par un éclairage remarquable diffusé par les verrières.

La cathédrale de Besançon est encore pourvue d'une horloge astronomique remarquable réalisée par Auguste-Lucien Vérité, horloger à Beauvais, de 1857 à 1860.


•  Composition de l'orgue de nef Danion-Gonzalez (1987) dans le bas-côté (à droite en entrant face au choeur). [Selon l' Orgeldatabase :  données de 2006, importées de Ars Organi 1/2004]:

Grand-Orgue: Montre 16', Montre 8', Flûte à fuseau 8', Prestant 4', Doublette 2', Cornet 5r, Fourniture 5r, Cymbale 4r, Trompette 8', Clairon 4'.

Positif: Montre 8', Bourdon 8', Prestant 4', Flûte 4', Nazard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Larigot 1 1/3', Plein-Jeu 4r, Trompette 8', Cromorne 8'.

Récit expressif: Cor de Nuit 8', Gambe 8', Voix céleste 8', Prestant 4', Doublette 2', Cornet 5r, Plein-Jeu 4r, Trompette 8', Basson-Hautbois 8'.

Résonance: Bourdon 16', Bourdon 8', Flûte 4', Nazard 2 2/3', Quarte 2', Tierce 1 3/5', Piccolo 1', Voix humaine 8'.

Pédale: Principal 16', Soubasse 16' (nouveau jeu), Principal 8', Prestant 4', Fourniture 6r, Bombarde 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Sommiers à coulisses mécaniques. Tractions des registres électrique. Combinateur électronique [*, voir note importante ci-dessous].  


•  Composition (1981) de l'orgue de choeur de la cathédrale de Besançon [remerciements à la Manufacture d'Orgues Kern, Strasbourg, pour ses renseignements]:

Grand-Orgue (51 notes) avec Montre 8', Bourdon 8', Prestant 4', Doublette 2', Fourniture 3 rgs, Cornet 5 rgs, Cymbale 2 rgs, Nazard 2 2/3', Tierce 1 3/5', Trompette 8', Clairon 4', Voix Humaine 8' (basse et dessus).

Positif (51 notes) avec Bourdon 8', Flûte 4', Doublette 2', Fourniture 3 rgs, Nazard 2 2/3', Cromorne 8'.

Pédalier (30 notes) avec Bourdon 16', Flûte 8', Trompette 8'.


•  Littérature et sites Internet:

     -  plaquette de l'Office du Tourisme de Besançon: Laissez-vous conter les orgues dans la ville, plaquette de 8 pages donnant un inventaire complet des orgues historiques de Besançon. Cette ville est particulièrement riche en instruments de la lignée des facteurs Callinet

     -  dépliant de 6 pages en vente à l'entrée de la cathédrale de Besançon: la Cathédrale Saint-Jean de Besançon ,

     -  Dictionnaire des Cathédrales de France, par Michel Florisoone, Librairie Larousse, Paris, 1971 ,

     -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Besan%E7on (page sur Besançon),

     -  page sur la cathédrale de Besançon: cliquer ici ,

     -  documents culturels français: consulter la Base Palissy sous http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/ (recherche experte: architecture, mobilier),

     -  note concernant la partie instrumentale, sauvée, des orgues: voir dans http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/ (voir ci-dessus pour recherche experte) ,

     -  site actuel des facteurs Kern: cliquer ici , [le site officiel de cette Manufacture est fermé depuis avril 2012 ! Puis il est revenu...] 

     -  http://www.grandes-orgues.com/ (historique bref de la manufacture Danion-Gonzalez),

     -  http://www.musimem.com/danion.htm (rubrique relative à G. Danion et son association avec Gonzalez),

     -  rubrique historique détaillée (avec dates) sur cette cathédrale: cliquer ici ,

     -  https://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/besanconsj.html (bon lien avec texte et photos),

     -  http://orguesfrance.com/BesanconCathedraleGO.html (grand orgue avec compo. et histoire),

     -  http://orguesfrance.com/BesanconCathedraleChoeur.html (orgue de choeur, composition).

•  [*, note concernant le grand orgue D.-Gonzalez: en février 2011, nous avons eu un échange très instructif de courrier électronique avec M. Claude Oudet, ancien responsable vis-à-vis du clergé pour les orgues de la cathédrale de Besançon. Sa longue correspondance, très intéressante, nous a permis de comprendre les multiples problèmes rencontrés avec le grand orgue D.-Gonzalez. Le clavier de Grand-Orgue correspond notamment à un ensemble de tuyaux prisonniers d'une niche pratiquement hors de la cathédrale: de ce fait les sons portent très mal dans l'édifice, surtout lorsqu'il y a beaucoup de monde. Il n'y a guère que le Positif de dos qui puisse parler vraiment dans la nef ! En gros, on peut retenir que la Maison Kern, de Strasbourg, a entretenu et amélioré cet instrument du mieux que cela était possible, avec l'aide de M. Oudet, notamment. Selon M. Oudet, il convient de signaler les 4 points suivants (améliorations apportées récemment): 1. Nouvelle harmonie par la Maison Kern pour les Principaux du GO et Positif, et pour le Plein-Jeu du Positif. 2. Nouvelle Trompette de 8' pour le GO. 3. Nouvelle anche de 16' à la pédale, plus proche d'un Basson que d'une Bombarde (la dénomination de Bombarde restant cependant). 4. Nouveau jeu de Soubasse 16' indépendant en pédale: 24 tuyaux du sommier de Résonance sont à double usage et la Maison Kern a pu installer deux commandes indépendantes, une pour le 16' de la Résonance et une pour la Soubasse de 16' en pédale. Il n'en reste pas moins qu'un tel grand orgue, placé de cette manière, dans une arcature latérale de la nef, n'est pas une réussite totale au point de vue de l'acoustique].    


•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel (20 mai 2008) du Grand Orgue Danion-Gonzalez de la cathédrale de Besançon (construit en 1987). Cliquer sur l'image pour l'agrandir. Les autres clichés personnels de cette cathédrale figurent dans la rubrique "photos" attenante à cette page de texte.


Vue de l'orgue de choeur (Alfred Kern, 1982): ci-dessous, à droite

L'orgue de choeur Kern (matériel Riepp-Callinet), cathédrale de Besançon. Cliché personnel (mai 2008)


Vue du clocher de la cathédrale de Besançon: ci-dessous, à droite

Vue du clocher de la cathédrale. Cliché personnel (mai 2008)


Vue intérieure de la nef de la cathédrale, Besançon: ci-dessous, à droite

Vue intérieure de la cathédrale de Besançon. Cliché personnel (mai 2008)

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage