WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Franche-Comté (région) > Montbéliard (Temple St-Martin, égl. St-Maimboeuf)
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Franche-Comté (région)
Arbois, orgue
Baume-les-Dames (orgue)
Beaucourt, orgue Goll
Belfort (cathédrale, orgue)
Besançon: cathédrale St-Jean
Besançon: église de La Madeleine
Besançon: St-Louis de Montrapon (Callinet)
Besançon: église St-Pierre
Les Bréseux (église, vitraux)
Champagnole
Châtenois-les-Forges: orgue Verschneider
Le Chauffaud, orgue, vitraux
Delle, orgue C. Schwenkedel
Dole, Grand Orgue (Jura)
Les Fins (orgue Schwenkedel)
Goumois (un orgue rare)
Grandvillars: orgue espagnol J. L. Cabello
Les Gras (orgue)
Héricourt (orgue, vitraux)
Maîche (église et orgue)
Montbéliard (Temple St-Martin, égl. St-Maimboeuf)
Photos (Temple St-Martin)
Photos (église St-Maimboeuf)
Montbenoît (abbaye)
Montlebon et son orgue
Morbier (orgue)
Morez (orgue Daublaine-Callinet)
Morteau, église
Nods (orgue, vitraux)
Le Pissoux, orgue, vitraux
Poligny (orgue Cavaillé-Coll)
Pontarlier, orgue, vitraux
Réchésy: orgue Verschneider
Le Russey (orgue Callinet)
Saint-Claude (dpt du Jura)
Salins-les-Bains: St-Anatoile
Salins-les-Bains (orgue St-Maurice)
Vercel-Villedieu (orgue)
Villers-le-Lac, orgue, vitraux
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (plusieurs orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Montbéliard (Temple St-Martin, égl. St-Maimboeuf)


Franche-Comté: la ville de Montbéliard, Temple St-Martin, église St-Maimboeuf

L'orgue du Temple St-Martin à Montbéliard (comporte des jeux Callinet). Cliché personnel (2006)



Montbéliard, ville de Franche-Comté, proche de l'Ajoie en Suisse et de Porrentruy, est un endroit au riche passé historique. De Suisse, on accède à Montbéliard par le village-frontière de Fahy, en Suisse. Nous désirions terminer notre inventaire des orgues du canton suisse de Jura par les deux instruments principaux de Montbéliard. Ce fut fait le 19 août 2006. Ce fut aussi l'occasion pour nous d'essuyer un orage monumental, l'un de ces orages violents dont la vallée du Doubs a le secret et que nous connaissons bien !


Nous tirons nos renseignements historiques de divers sites Internet, notamment de l'excellent site français très complet sur l'Inventaire du Patrimoine de France :


-  http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/ = base Palissyconsultée (recherches: architecture, mobilier en mode expert). Ci-dessous, d'autres sites à visiter:


http://www.montbeliard.com/ ,  https://fr.wikipedia.org/wiki/Montb%C3%A9liard ,


http://www.ot-pays-de-montbeliard.fr/ .


http://orgue.free.fr/  (renseignements sur les orgues de France).


http://orgue.free.fr/of305.html (rubrique spécifique de l'orgue du Temple St-Martin).


-  http://temples.free.fr/orgues/liste/montbeliard_org.htm  (site pour l'orgue du Temple).


http://www.moissey.com/FranOrg3.htm  pour le facteur d'orgues D. Londe.


-  http://vosges.orgues.free.fr/facteurs/didier.htm#henri site parlant du facteur H. Didier


http://www.temple-saint-martin.org/Histoire/temple_fr.html  (histoire du Temple St-Martin) [site trouvé inactif en mai 2009: remplacer par celui-ci ],

             
-  les deux orgues dans cette page: cliquer ici , avec composition des jeux


-  un lien intéressant et riche pour l'église St-Maimboeuf: voir ici ,


-  liens Wikipedia actifs en 2019: voir ici (église St-Maimboeuf); voir ici (Temple St-Martin); voir ici (Temple St-Georges, non visité par nous); voir ici (Principauté de Montbéliard et histoire).


-  orgue de St-Maimboeuf dans la base mondiale de l'Orgue: voir ici; puis voir ici pour l'orgue du Temple St-Martin et aussi ici pour le Temple St-Martin.


Une première mention de Montbéliard apparaît en l'an 985. La ville s'appelle alors Mons Beliardae. Il s'agissait d'une forteresse dressée sur le rocher où trône, maintenant, le magnifique château des Ducs de Wurtemberg. En effet, en 1397, la région vit un tournant historique important: Montbéliard devient possession des Ducs allemands de Wurtemberg. Cette "occupation" va durer 4 siècles, à savoir jusqu'à la Révolution en 1793 ! La fin du 16 ème siècle est un véritable âge d'or pour la région montbéliarde. Le Prince Frédéric Premier (et son architecte H. Schickhardt) transforme la ville en lui donnant ses plus beaux édifices encore visibles actuellement. De cette époque datent des édifices superbes comme l'exceptionnel Temple Saint-Martin (Temple réformé de style Renaissance et l'un des plus grands édifices réformés de France). Mais il y a aussi l'Académie et les édifices qui entourent le Temple ci-dessus, formant une place magnifique, au cachet historique indéniable. Plus tard, Montbéliard connaîtra un essor industriel considérable avec l'horlogerie (les fameuses manufactures de mouvements de pendules Japy que tout amateur de pendules anciennes connaît). Puis il y eut les automobiles Peugeot à Sochaux, agglomération faisant maintenant partie du "Grand Montbéliard". Les dates importantes de la région de Montbéliard sont données ci-dessous:


985 = première mention de Mons Beliardae; 1141 = le monastère St-Pierre devient la Collégiale St-Maimboeuf; 1397 = Henriette d'Orbe, héritière du Comté, se fiance à Eberhardt IV de Wurtemberg (le Comté de Montbéliard et les Ducs de Wurtemberg associent leurs destins); 1495 = le Comté de Montbéliard est érigé en Principauté; 1524 = Guillaume Farel, réformateur suisse, prêche à Montbéliard; de 1598 à 1608 = l'architecte wurtembourgeois Schickhardt est en séjour à Montbéliard et y construit plusieurs édifices remarquables; 1600 = agrandissement de la ville pour accueillir des réfugiés français huguenots; 1709 = les anabaptistes persécutés dans le canton de Berne (Suisse) se réfugient à Montbéliard; 1769 = naissance du savant Georges Cuvier; 1793 = rattachement de Montbéliard à la France (Révolution); successivement, Montbéliard fera partie des Départements français de Haute-Saône, du Mont-Terrible (1797), du Haut-Rhin (1800), puis du Doubs (1816). En 1816, elle remplace Saint-Hippolyte comme sous-préfecture.


Les édifices marquants : le Château des Ducs de Wurtemberg, construit sur le rocher dominant Montbéliard. C'est une somptueuse demeure Renaissance (fin du 16ème siècle) élevée sur des bases architecturales du 13ème s. Dates: 1589 à 1597 environ. Le Corps de Logis est du 18ème s. Le Temple Saint-Martin : superbe édifice d'inspiration italienne et allemande, élevé par l'architecte Schickhardt en 1604. C'est actuellement le plus ancien temple réformé de France; il est encore en activité. Les Halles : elles datent du 16ème siècle et accueillaient, autrefois, des commerces et les Douanes. L'Eglise Saint-Maimboeuf : cet église catholique fut élevée de 1850 à 1875, en style néo-Renaissance très affirmé et très riche; cette église symbolise, par sa grandeur et son ampleur, la "reconquête" de la foi catholique dans ce bastion du protestantisme !


Les orgues qui nous intéressent :


-  Au Temple St-Martin, on trouve un magnifique instrument, l'un des plus beaux de la région Franche-Comté. L'inventaire des Monuments du Patrimoine de France, dans son site Internet, donne beaucoup de détails sur cet orgue. A retenir : construction en 1755 par le facteur alsacien Jean-Louis Perny de Huningue; réparation, toujours par Perny, en 1777 et 1784. Restauration complète effectuée par Joseph Callinet de Rouffach de 1843-44; de cette époque datent l'extension du buffet, la réduction en hauteur des grandes tourelles de pédale (et aussi le fameux escalier à vis qui permet de monter dans les combles de l'édifice). Un Positif de dos est ajouté au 20ème s. par le facteur A. Sals (Malaucène). Ce dernier remet l'orgue à neuf de 1985-88. La peinture d'origine (d'un bleu clair magnifique, avec polychromie) est restituée par l'artiste Roland Nonnote. Tous les jeux du Grand Orgue sont de Callinet, sauf deux rangs de Plein-Jeu. De Callinet sont en partie également : Salicional, Bourdon du Récit, Bourdon 16', Flûte 8', Trompette et Clairon de pédale. Les claviers comptent 54 notes (il y a 3 claviers). Le pédalier compte 18 touches.


Composition actuelle de l'orgue:

Grand-Orgue avec Bourdon 16', Montre 8', Bourdon 8', Prestant 4', Flûte 4', Doublette 2', Cornet V rangs, Plein-Jeu V rangs, Trompette 8', Clairon 4'.

Positif de dos avec Bourdon 8', Montre 4', Flûte 4', Nazard 2 2/3', Doublette 2', Tierce 1 3/5', Sifflet 1', Plein-Jeu IV rangs, Cromorne 8'.

Récit avec Bourdon 8', Flûte traversière 8', Salicional 8', Dessus de Flûte 4', Basson Basse 8', Hautbois (Dessus) 8'.

Pédale avec Bourdon 16', Flûte 8', Ophycléide 16', Trompette 8', Clairon 4'.

Accouplements: Réc./GO, Pos./GO (à tiroir). Tirasse: GO, Tremblant au Positif. [Ophycléide = anche nécessitant une bonne pression d'air, l'un des jeux les plus puissants de l'orgue; synonyme proche = Tuba mirabilis].


-  L'église catholique St-Maimboeuf : cette église néo-Renaissance, au style hyper-raffiné et presque excessif dans son décor, contient un Grand Orgue dont, à nouveau, le site Internet des Monuments du Patrimoine de France nous donne bien des détails. Le facteur de cet instrument assez grandiose est Didier Henri (il a oeuvré vers la seconde moitié du 19ème siècle). Selon certaines sources, le 1er orgue de St-Maimboeuf serait sorti des ateliers Cavaillé-Coll (?). Le sculpteur du buffet 19ème s. actuel est Klem Theophil, aidé d'un nommé Simonet M. (menuisier-énéniste). L'orgue a été restauré par différents facteurs: Philippe Hartmann (1973), Jean Deloye, et en dernier, en 1985, par Marie et Denis Londe. A l'origine, lors de l'inauguration en 1900, l'instrument devait comprendre 2 claviers et pédalier. Il a été porté depuis à 3 claviers. La traction en est mécanique. Les claviers comptent 56 notes et le pédalier compte 30 touches. Le grand buffet est une émanation d'un style néo-Renaissance assez complexe (faux tuyaux, ou chanoines, dans un faux buffet à pilastres, frontons et pinacles). La plate-face centrale est encadrée par 2 pilastres corinthiens cannelés et agrémentée d'une claire-voie semblable à celles des tourelles. Certains tuyaux, la soufflerie et la boîte expressive sont en sapin verni rouge. Les autres tuyaux sont en étain poli et bruni pour la montre, notamment. Le buffet du Positif de dos possède une décoration analogue à celle du grand buffet. Ce Positif est moderne. Epoques de construction de l'orgue: 1831 = construction prévue de la tribune. Toujours en 1831, l'orgue est en construction à l'Eglise de l'Université. Fin des années 1860, l'instrument est transféré de l'Eglise de l'Université à la nouvelle église St-Maimboeuf, en tribune. En décembre 1898, un devis est demandé au facteur d'Epinal Henri Didier pour un nouvel orgue. Le nouvel instrument arrive en 1899 et est placé dans le buffet sculpté par Théophile Klem (sculpteur à Colmar). La réalisation du buffet est du nommé Simonet, menuisier à Neufchâteau dans les Vosges. L'inauguration a eu lieu en janvier 1900. La partie instrumentale a été modifiée en 1973 par MM. Hartmann et Deloye (adjonction du Positif notamment). La restauration a été entreprise par Marie et Denis Londe, et aussi Nicolas Martel, en 1985. Les travaux de restauration ont porté sur un relevage complet, une restructuration des pleins-jeux, un replaquage des claviers en os, une correction de l'harmonisation (+ révision de la mécanique). L'actuel instrument n'est pas protégé comme Monument historique, probablement en raison des transformations subies au 20ème s. Si le premier instrument, celui de 1831, avait pu être conservé et parfaitement identifié comme un instrument sorti des ateliers Cavaillé-Coll, il est probable qu'il serait actuellement classé aux MH ! Toutefois, l'orgue de Saint-Maimboeuf de Montbéliard est un ouvrage grandiose, de 10 m de haut, dont la facture d'origine est vosgienne et lorraine, avec des modifications assez profondes intervenues au 20ème siècle.


Composition de l'orgue actuel de l'église Saint-Maimboeuf de Montbéliard:

Grand-Orgue avec Bourdon 16', Montre 8', Bourdon 8', Prestant 4', Grosse Tierce 3 1/5', Flageolet 2', Fourniture 5r, Cornet 5r, Trompette 8', Clairon 4'.

Positif de dos avec Bourdon 8', Montre 8', Montre 4', Flûte 4', Larigot 1 1/3', Cromorne 8', Tremblant.

Récit expressif avec Flûte harmonique 8', Bourdon 8', Gambe 8', Voix céleste 8', Flûte 4', Nasard 2 2/3', Flûte 2', Tierce 1 3/5', Sifflet 1', Voix humaine 8'.

Pédale avec Soubasse 16', Flûte 8', Flûte 4', Basson 16', Hautbois 4'.

Pédale expressive pour le Récit. Tremblant pour le Récit. Accouplements habituels. Appels pour la Trompette du GO, pour le Clairon du GO, pour le Basson de la Péd.



En guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons une photo personnelle (en août 2006) de l'orgue du Temple St-Martin de Montbéliard. Cliquer sur l'image pour l'agrandir. Les autres clichés figurent dans les deux rubriques "photos" attenantes à cette page de texte.

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage