WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > Italie
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Appiano/Eppan: orgue Verschueren
Breno (Lombardie: S. Maurizio)
Brescia (orgues historiques)
Como (Dôme, orgues hist.)
Milan, Dôme: essai de compréhension des orgues
Nals (orgue au buffet historique)
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Italie


L'Italie et la facture d'orgue

Buffet d'orgue italien typique du 17ème siècle (Dôme de Spoleto, Ombrie). Crédit: //fr.wikipedia.org/







•  Texte tiré de l'Encyclopédie Wikipedia: " L'orgue italien semble avoir été parmi les premiers à séparer en jeux les rangs du plein jeu médiéval (avant 1460) : ces jeux portent comme nom le numéro de leur note initiale (15e, 19e, 22e…), gardent leur diapason assez étroit et couvrent, avec le même nombre de tuyaux, toute l'étendue du clavier, qui, dès le XVe dépasse parfois quatre octaves. La pédale reste limitée à la courte octave de tuyaux graves (contrabassi), joués au moyen de touches assez courtes et très inclinées. Les XVIIe et XVIIIe apportèrent peu de chose à cet orgue à buffet plat, maintenu dans le sanctuaire ou tout près, où les tuyaux restent coupés au ton et visibles jusqu'en haut. Pourtant la flûte et le nasard, sans être incorporés au plein jeu appelé « ripieno », sont tôt empruntés à l'orgue français. Il s'y ajoute encore, au XVIe, l'invention d'un jeu de fonds ondulant (voce humana, qu'il ne faut pas confondre avec la voix humaine de l'orgue français qui est un jeu d'anche). La coupure des jeux solistes en basses et dessus donna, à la fin du XVIe, une suffisante variété, et les facteurs rivalisèrent exclusivement dans la perfection de leur ripieno (Antegnati). Les Italiens eurent aussi très souvent recours à des facteurs étrangers (germaniques de diverses origines), qui apportèrent telle ou telle nouveauté : deuxième clavier vers 1550, Brustwerk, quelques jeux d'anches doux (violoncelli, tromboncini), orgue complètement à la française au XVIIIe, ils n'entamèrent pas le goût exclusif du public et des organistes avant le début du XIXe (Callido) : c'est alors que perverti par la musique d'opéra (Serassi), le goût du public tira l'orgue italien vers des influences très discutables. Il s'y ajouta une décadence technique de la facture nationale. Aussi l'orgue symphonique franco-allemand connut-il une vogue si complète qu'un orgue Cavaillé put être envisagé pour St-Pierre de Rome ! "


•  Texte ci-dessous tiré du site Internetsuivant: http://www.sonusparadisi.cz/organs/carlo/history.4.asp .



« "Antegnati" - nom d'une famille nombreuse de facteurs d'orgues du nord de l'Italie - , est connu de quiconque a été en contact avec la musique d'orgue italienne. Ils ont exercé du XVème au XVIIème siècles. Leurs orgues sont typiques de l'école de facture d'orgue italienne.

Vers la fin du XVIème siècle, l'orgue italien a pris une forme stable qui va persister pour les deux siècles à venir. En principe, il est à un seul clavier avec un pédalier très primitif à poussoirs. La base de l'orgue consiste en une véritable "pyramide" du grand chœur, ou chaque rang est séparé des registres supérieurs. On ne trouve donc pas de jeux de "mixture" dans un orgue italien traditionnel. Au lieu de cela, la "foule" brillante des sonorités d'orgue est formée par chaque rang des principaux pris individuellement, avec son nom latin désignant sa hauteur(15ème, 19ème, 22ème, 26ème, 29ème...). Étant donné que les facteurs italiens ne construisaient pas de très petits tuyaux, les jeux sont généralement limités à 1/8' de la longueur du tuyau, parfois même plus bas, produisant des reprises à l'octave. Le plenum est donc dominé par les sonorités des 2' et 2 2/3', ce qui produit un timbre "doré" (alors que le plenum des orgues allemands pourrait être qualifié d' "argenté")
».


•  Sites Internet à ouvrir:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Italie ,

-  http://fr.wikipedia.org/wiki/Italie ,

http://www.antichiorganidelcanavese.it/ (un site classique sur l'orgue italien),

http://hydraule.org/bureau/fact_div.htm#italy (quelques liens vers des facteurs italiens d'orgues),

http://orgue.free.fr/italie.html (quelques orgues en Italie),

http://www.orgue-saorge.fr/index.php5?instruments (buffets typiques italiens d'orgues, © !),

http://www.youtube.com/watch?v=-gUKiZmWhSI (écouter un petit orgue de style italien),

http://www.youtube.com/watch?v=LIezJWZ1I-k&feature=related (l'orgue italien de l'église de Saorge, Alpes Maritimes, France),

-  l'orgue italien toscan Agati de la Collégiale de Aups (France, Var): cliquer ici (un exemple intéressant),

http://www.montpon-les-orgues.fr/70313772 (réflexions sur l'orgue italien), 

-  un orgue italien à Toulouse: voir ici,

rappel: dans notre site, les orgues du canton du Tessin sont essentiellement de très beaux exemple d'orgues italiens !





En guise de vignette agrandissable de cette page d'introduction pour l'Italie, nous mettons en évidence un orgue historique italien, celui du Dôme de Spoleto, ville italienne près de Terni (en Province d'Ombrie). Ce buffet est typiquement italien du 17ème siècle.



Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage