WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > Italie > Bologne: basilique San Petronio
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Appiano/Eppan: orgue Verschueren
Bologne, cathédrale, orgues
Bologne: basilique San Petronio
Breno (Lombardie: S. Maurizio)
Brescia (orgues historiques)
Budrio (près de Bologne): orgue historique
Budrio (Chiesa San Lorenzo): autre orgue italien
Como (Dôme, orgues hist.)
Milan, Dôme: essai de compréhension des orgues
Nals (orgue au buffet historique)
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Bologne: basilique San Petronio


Bologne: Basilique San Petronio, Italie. Immense église avec deux orgues historiques anciens

Vue extérieure de la Basilique San Petronio (Bologne). Crédit: wikipedia.org

 


   Historique abrégé essentiellement de Wikipedia (italien): La basilique San Petronio (Basilica di San Petronio en italien) est une basilique d'architecture gothique située sur la Piazza Maggiore à Bologne en Italie. Elle est dédiée à saint Pétrone, évêque au Ve siècle devenu saint patron de la ville. Elle est la plus grande église gothique de brique du monde (volume de 258 000 m3 environ). Située sur la Piazza Maggiore, c'est la quinzième plus grande église au monde, avec ses 132 mètres de longueur et ses 60 mètres de largeur. Sa voûte culmine à 45 mètres de hauteur et sa façade à 51 m. Elle peut recevoir environ 28 000 personnes (en comptant 4 personnes par m 2). La construction de l'édifice qui avait pour intention de dépasser la basilique Saint-Pierre de Rome, ne fut jamais achevée. On peut remarquer que la façade n'est que partiellement revêtue du marbre initialement prévu. Le portail (Porta magna), de Jacopo della Quercia, comporte des scènes de l'Ancien Testament, la Vierge et saint Pétrone dans le tympan et les portes latérales sont de Niccolò Tribolo. Le choeur comporte des stalles en marqueterie ; dans le choeur, l'un en face de l'autre, se trouvent deux orgues, l'un de Lorenzo da Prato (1471) et l'autre de Baldassare Malamini (1596), dont le premier est le plus ancien d'Italie. Les multiples chapelles sont séparées de la nef par des structures (ou transennes). Certaines ont été recouvertes de fresques en 1415, par Giovanni da Modena, illustrant la Divine Comédie de Dante. Sa première pierre a été posée le 7 juin 1390 sur le projet d'Antonio di Vincenzo, pour célébrer la liberté reconquise par la faction guelfe. Elle fut poursuivie en style gothique pendant deux siècles. Les travaux se prolongent au cours du temps, et les travaux des premières chapelles commencés en 1393 ne sont terminés qu'en 1479. Malgré les interventions de Domenico Aimo, Alberto Alberti, Vignole, Egidio Maria Bordoni, Andrea da Formigine, Cristoforo Lombardo, Francesco Morandi, Andrea Palladio, Baldassarre Peruzzi, Ercole Procaccini il Vecchio, Girolamo Rainaldi, Giacomo Ranuzzi, Giulio Romano, Mauro Antonio Tesi, Domenico Tibaldi, elle reste inachevée. Il faut attendre le 17ème siècle pour que Girolamo Rainaldi termine la décoration de la nef centrale entre 1646 et 1658. Sous le baldaquin du maître-autel, le pape Clément VII a couronné empereur, Charles Quint, le 24 février 1530


   Des deux côtés de l'autel, au-dessus du lieu du choeur, il y a les deux orgues de la basilique, une des plus anciennes en Italie. Le plus ancien orgue est situé dans le choeur (en "cornu Epistulae", côté Epîtres). C'est un chef-d'oeuvre de Lorenzo di Giacomo da Prato, Il a été construit entre 1471 et 1475 et, bien qu'il ait été un peu modifié au cours des siècles, il est le plus ancien des orgues italiens parvenus jusqu'à nous, en plus d'être le premier à registres indépendants. L'orgue côté "cornu Evangelii" (côté Evangile), est sur le côté opposé, juste en face. Il a été construit à cette place, plus tard, en 1596, par Baldassarre Malamini. Au fil des siècles, les deux instruments ont subi quelques changements. La dernière restauration des 2 orgues a été réalisée par la Maison Tamburini


   Compositions des deux instruments (en italien). Référence dans le site suivant: voir ici

   Organo di destraCornu Epistulae, à droite face au choeur, côté Epîtres ):

   Costruttore: Lorenzo di Giacomo da Prato

Anno: 1471-1475

Restauri/modifiche:...Tamburini selon historique

Registri: 10

Canne: ?

Trasmissione: meccanica

Consolle: a finestra, collocata al centro del corpo d'organo

Tastiere: Tastiera di 54 note (Fa-1-La4, senza Fa#-1 e Sol#-1), con tasti «spezzati» per La bémol 1, La bémol 2 e La bémol 3

Pedaliera: a leggio di 20 note (Fa-1-Re2, senza Fa#-1 e Sol#-1), priva di registri propri e costantemente unita al manuale (pédalier toujours attaché au clavier)

Collocazione: in corpo unico, sulla cantoria alla destra del presbiterio

Accessori: Tiratutti del ripieno.

Note: organo più antico d'Italia. Pressione dell'aria 47 mm in colonna d'acqua, Temperamento del «tono medio», Diapason 465 Hz ca. (La3)

Manuale:

   Principale contrabbasso di piedi 24

   Raddoppio (doublement depuis Do# 2 si traduction correcte [?])

   Principale di piedi 12 

   Flauto in VIII

   Flauto in XII

   Ottava 

   Duodecima

   Quintadecima

   Decimanona 

   Vigesimaseconda 

   Vigesimasesta–Vigesimanona

•   Organo di sinistra (à gauche face au choeur, côté Evangile, cornu Evangelii):

   Costruttore: Baldassarre Malamini

Anno: 1596

Restauri/modifiche:...Tamburini selon historique

Registri: 10

Canne: ?

Trasmissione: meccanica

Consolle: a finestra, collocata al centro del corpo d'organo

Tastiere: Tastiera di 60 note con prima ottava scavezza (Do-1-Do5), con i tasti «spezzati» per Re#1, La bémol 1 e Re#2

Pedaliera: a leggio di 18 note (Do-1-La1) con prima ottava corta, costantemente collegata al manuale con accoppiamento d’ottava (ad eccezione, evidentemente, dei 4 

cromatici Do#, Mi bémol, Fa# e La bémol; i pedali della prima e della seconda ottava tirano le stesse coppie di tasti); segue un tasto libero, probabilmente sempre 

rimasto senza funzione alcuna

Collocazione: in corpo unico, sulla cantoria alla sinistra del presbiterio

Accessori: Tiratutti del ripieno

Note: Pressione dell’aria 45 mm. in colonna d’acqua, Temperamento del «tono medio», Diapason 465 Hz ca. (La3)

Jeux: colonna di sinistra - Ripieno

   Principale I 

   Ottava

   Quintadecima

   Decimanona 

   Vigesimaseconda 

   Vigesimasesta 

   Vigesimanona

Jeux: colonna di destra - Concerto

   Principale II 

   Flauto in VIII 

   Flauto in XII

   Voce umana  


•   Liens divers

    -  Lien particulier pour ces orgues (compositions, photos): voir ici

    -  Lien en français: voir ici

    -  Galerie de photos sur Wikimedia: voir ici

    -  L'orgue da Prato sur Youtube: écouter ici

    -  Dialogue sur les 2 orgues avec des interprètes importants: écouter ici.


Vue intérieure de la Basilique: ci-dessous, à droite

Vue intérieure en direction du choeur. Source Wikipedia


Vue de l'orgue da Prato (le plus ancien): ci-dessous, à droite

Une vue de l'orgue da Prato. Source: http://www.liuwetamminga.it/strumenti.html


Vue de l'orgue du facteur B. Malamini: ci-dessous, à droite

L'orgue du facteur B. Malamini. Source: http://www.liuwetamminga.it/strumenti.html


Plan de la ville de Bologne: ci-dessous, à droite

Plan de la ville et édifices religieux. Source: google.ch


Aperçu des jeux de l'orgue italien (traduction pour nous): ci-dessous, à droite

Ripieno italien pour meilleures compréhension. Source: http://orguesfrance.com/

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel
Retour Homepage