WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Facteurs de clavecins > J.M. Chabloz, facteur suisse
Continents, pays, villes, lieux
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Derek Adlam, facteur clavecins
David Boinnard, facteur clavecins
Gérald Cattin, facteur français
J.M. Chabloz, facteur suisse
Photos, clavecins de J. M. Chabloz
J.M. Chabloz: clavecin dernier-né
Robert Deegan, facteur clavecins
Kennedy, facteur clavecins
Mark Nobel, facteur australien
J.G. Schmidt, facteur clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
J.M. Chabloz, facteur suisse


Le facteur suisse de clavecins Jean-Michel Chabloz

Vue d'un clavecin dans le style italien de M. Chabloz. Cliché personnel (2006)

•  Le 23 septembre 2006, le facteur de clavecins Jean-Michel Chabloz invitait un cercle d'amis, de voisins et d'interprètes à une journée festive d'anniversaire pour ses 10 ans d'activité artisanale de facture instrumentale.
   
Jean-Michel Chabloz, né en 1968, originaire du Pays-d'Enhaut vaudois (Préalpes vaudoises), a pratiqué une formation d'ébéniste à l'Ecole des Métiers de Lausanne. Il effectue des stages dans différentes entreprises pour affiner son talent dans l'ébénisterie d'art. De plus il s'est aussi formé à la pratique de la peinture.

Il rencontre alors un grand facteur de clavecins établi à Château-d'Oex , à l'époque. Il décide de se consacrer à la facture d'instruments anciens de musique (lutherie, clavecins...). A l'âge de 22 ans, il quitte la Suisse pour suivre son Maître facteur de clavecins à Amsterdam . Là, il découvre le monde des instruments anciens, de leur restauration, de leur reconstruction à l'identique.

Revenu en Suisse, M. Chabloz monte sa propre entreprise de facture de clavecins, en 1996 . Il se marie également en cette même année.

Après 10 années d'activité, le jeune facteur suisse de clavecins s'est établi dans le village de Mannens situé à quelques minutes du centre artistique et architectural de Payerne, dans le canton de Vaud.

J.M. Chabloz est l'un des rares facteurs de clavecins en Suisse. A l'opposé de toute production semi-industrielle, ses instruments sont à chaque fois uniques, non seulement par la décoration qu'il y applique, mais aussi par les sonorités exceptionnelles qui s'en dégagent. M. Chabloz, jusqu'à maintenant, s'est appliqué à produire un certain nombre de clavecins, de type flamand, inspirés d'un instrument d' I. Ruckers ( 1624 ), précieusement conservé dans un musée de Colmar. Lors de notre passage en septembre 2006, il y avait l'un de ces instruments en cours d'achèvement, et un autre, pratiquement terminé, étant déjà vendu en Australie auprès d'un musicien ayant fait la connaissance de M. Chabloz à Amsterdam. C'est cet instrument destiné à partir pour l'Australie qui fut, notamment, joué en concert ce 23 sept. 2006.

•  Après une visite des ateliers du facteur de clavecins, une suite de récitals nous attendaient en l'église paroissiale de Payerne, où trois clavecins de M. Chabloz étaient disposés. Il s'agissait d'un clavecin de type français (d'après P. Taskin ), d'un clavecin de style italien (à un clavier et deux jeux de 8'), d'un clavecin flamand d'après le Ruckers de Colmar (1624).

Si le clavecin de facture italienne ne comporte qu'un clavier, les deux autres (flamand et français), comportent la disposition classique d'un jeu de 8' et d'un jeu de 4' au premier clavier, alors que le second clavier fait parler un jeu de 8' (nasard) pouvant être "luthé".

Il faut relever la richesse de la décoration peinte qui orne ces instruments. Mieux que des mots, nos clichés témoignent de cet art total pratiqué par M. Chabloz. Il a su s'entourer d'artistes subtils pour cette décoration. Pour le grand Ruckers, une spécialiste italienne a même été sollicitée pour la décoration.

•  Trois récitals de musique, faisant entendre les trois instruments disposés en l'église paroissiale de Payerne, furent donnés. Un premier récital remarquable présenté par trois élèves de Mme Jovanka Marville, professeur de clavecin au Conservatoire de Lausanne. Un deuxième récital fut donné par le brillant claveciniste australien Peter Hagen, heureux propriétaire du magnifique Ruckers décoré à la main par l'artiste italienne en question. Un troisième récital, en soirée, nous a permis d'entendre cet instrument, d'après le Ruckers de Colmar, sous les doigts agiles de la claveciniste française Aline d'Ambricourt. Ces trois concerts furent autant de performances remarquables mettant en évidence les incontestables talents des interprètes, mais aussi les sons magifiques et somptueux des clavecins de M. Chabloz.



•  Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel (sept. 2006) d'un clavecin réalisé par le facteur J.-M. Chabloz (Suisse). Consulter également la rubrique de photos personnelles attenante à cette page de texte: photos .  


 

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 VTX Webpme. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by VTX
Retour Homepage