WebPME
Retour à la page d'accueil OK     Plan du site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici :  Accueil > Continents, pays, villes, lieux > France > Bourgogne (région) > Auxerre: cathédrale, orgue, vitraux
Continents, pays, villes, lieux
Afrique du Sud
Allemagne
Angleterre (Great Britain)
Australie
Autriche
Belgique
Canada
Danemark
Etats-Unis d'Amérique
France
Alsace (région)
Bourgogne (région)
Auxerre: cathédrale, orgue, vitraux
Auxerre: photos orgue, architecture
Auxerre: photos vitraux
Beaune: Collégiale N.-Dame, orgues
Beaune: église St-Nicolas
Chalon-s.-Saône (St-Pierre)
Chalon-sur-Saône (St-Vincent)
Charolles: orgue Q. Blumenroeder neuf
Clamecy: Collégiale, orgue C.-Coll, vitraux
Dijon (Notre-Dame)
Dijon (Saint-Bénigne)
Dijon (Saint-Michel)
Nuits-St-Georges (orgue C.-Coll)
Paray-le-Monial, basilique romane
St-Jean-de-Losne: orgue du 18ème s.
Saulieu (basilique St-Andoche)
Seurre (orgue histor.: 1699)
Talant (N.-Dame: vitraux, orgue)
Tournus: abbatiale, orgues
Vézelay (basilique romane)
Franche-Comté (région)
Altkirch (église N.-Dame, orgue)
Angers (cathédrale, orgues)
Aups (Var: orgue italien)
Avignon (deux orgues à voir)
Barjols: orgue précieux de Provence
Bettlach (orgue Callinet magnifique)
Colmar (Collégiale)
Colmar, St-Matthieu
Ebersmunster (orgue A. Silbermann)
Ferrette (orgue Roethinger, 1926)
Fréjus (cathédrale, Var)
Grasse: ancienne cathédrale
Grenoble (église St-Louis, orgue Formentelli)
Hirsingue (Ht-Rhin, orgue Guerrier)
Lyon (Conservatoire Nation. Sup. de Musique)
Le Mans (cathédrale, orgue)
Marmoutier (orgue A. Silbermann)
Mirepoix, un orgue Link
Mulhouse (église cathol. St-Etienne)
Mulhouse (église réform. St-Jean)
Nancy cathédrale (Lorraine)
Nantes, la cathédrale, orgues
Narbonne (ancienne cathédrale, orgue)
Noyon (cathédrale, orgues)
Paris, la capitale de la France
Poitiers (cathédrale, orgue Clicquot)
Ribeauvillé (Alsace)
La Roche-sur-Foron (orgue, fact. italienne)
Roquebrune-sur-Argens, orgue
Roquevaire (Provence)
Rouffach (Alsace)
Saint-Maximin (orgue J. E. Isnard)
Saint-Omer (un grand Cavaillé-Coll)
Saint-Raphaël (N.-Dame-de-la-Victoire)
Saint-Sever (Landes)
Seppois-le-Haut (Ht-Rhin)
Strasbourg (cathédrale N.-Dame)
Strasbourg (St-Pierre-le-Jeune, réf.)
Strasbourg (St-Pierre-le-Vieux, cathol.)
Strasbourg (St-Thomas: Silbermann)
Tain l'Hermitage: N.-Dame Assomption
Thomières (orgue Micot)
Toulouse (cathédrale St-Etienne)
Toulouse (Musée des Augustins)
Hollande (Pays-Bas)
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pologne
République tchèque
Suède
Suisse
Orgues, Salles de Musique
Facteurs d’orgues
Facteurs de clavecins
Compositeurs (orgue)
Compositeurs (divers)
Clavecins
Orgues
Autres instruments
Musique (terminologie)
Architecture
Art du Vitrail
Interprètes (orgue)
Autres interprètes div.
Interprètes (tous instruments)
Horlogerie
Bibliographie
Liens
Dernières nouvelles, mises à jour récentes
Auxerre: cathédrale, orgue, vitraux


Auxerre: sa cathédrale (orgue et vitraux remarquables)

Vue de l'orgue Oberthur de la cathédrale d'Auxerre, sept. 2016. Cliché personnel

 

•   Auxerre, dans l'Yonne, a une longue histoire architecturale. Vers l'an 400, l'évêque du lieu transféra la première cathédrale située en plaine, à l'intérieur de la ville, au niveau de la demeure d'un nommé Ruptilius. Durant 5 siècles, cette nouvelle cathédrale fut aménagée, agrandie, transformée jusqu'au 9ème siècle. Alors un incendie la détruisit. Il subsista une tour avec 2 oratoires superposés. L'évêque du moment compléta l'édifice restant, mais un nouvel incendie anéantit l'édifice qui fut aussitôt reconstruit. Le grand incendie de 1023 qui détruisit la ville, anéantit à nouveau la cathédrale. L'évêque Hugue de Châlon (999-1039) entreprit la reconstruction de la grande église par la crypte, avant 1035. Le choeur fut consacré en 1057. Vers 1215, les autorités religieuses conquises par le nouvel art naissant (gothique) décidèrent de reconstruire la cathédrale. Le choeur roman fut démoli, mais la fameuse crypte fut conservée. Les travaux débutèrent par le choeur et les piles du transept. Les croisillons furent débutés et le transept Sud fut achevé en 1358. La construction de la nef suivit et elle fut voûtée au 15ème siècle. Le bras Nord du transept fut achevé au 15ème siècle. La façade ne fut terminée qu'à la fin de la première moitié du 16ème siècle. La crypte, que l'on peut visiter, est vaste et c'est un bel exemple d'art roman. On y a retrouvé des peintures murales qui remontent apparemment au 11ème siècle. On y voit aussi, à la voûte de la chapelle axiale un grand Christ en gloire remontant au 13ème siècle ou début 14ème s. La cathédrale est remarquable: elle mesure plus de 98 m de long et 39 m de large au transept. La hauteur de la voûte est de 29,5 m. Le choeur gothique est d'une très grande beauté. Dans la nef, les chapelles latérales datent pour l'essentiel du 14ème s. Les sculptures des 3 portails de façade datent de la seconde moitié du 13ème siècle et du début du 14ème s. Le tympan de droite relate la vie de saint Jean-Baptiste. Le portail central représente le Jugement Dernier. Le tympan de gauche retrace le Couronnement de la Vierge et des scènes de la vie de la Vierge. Le portail Sud du transept date du milieu du 14ème s., mais son style annonce l'art gothique flamboyant. 

•   Les vitraux: la cathédrale d'Auxerre (avec celles de Chartres et de Bourges) est l'une des plus riches de France en vitraux historiques du 13ème siècle. Malgré les dégâts causés par les protestants en 1567, ces vitraux, pour certains encore en cours de restauration, sont un éblouissement pour le visiteur. Nous étions venu pour les orgues, mais ce sont ces vitraux exceptionnels ainsi que les trois roses (Sud, Nord et Ouest) qui nous ont littéralement fasciné. Les plus beaux vitraux se situent dans le choeur et dans le déambulatoire, mais également dans les collatéraux, notamment au Nord. Ils sont pour la plupart du 13ème siècle. En position axiale, dans les verrières hautes du choeur, le Christ est présent souffrant en croix et triomphant en gloire. Les verrières basses du déambulatoire sont datées des années 1220-1250, avec des bleus très profonds et des rouges intenses (scènes narratives bibliques et vie des Saints). Toutefois une lecture logique de ces verrières est rendue difficile du fait des remaniements profonds subis par cet ensemble après les destructions des Protestants (1567). Les 3 roses sont des ensembles plus récents que les verrières du choeur. La rose Sud (voir nos photos) représente, privilégié par l’ensoleillement maximal, Dieu le Père, en patriarche barbu, qui occupe le centre d’un soleil qui déploie rayons flamboyants à dominante rouge et jaune où virevoltent anges et chérubins de la cour céleste. C’est le Dieu Lumière en gloire. Les huit baies inférieures racontent l’Exode des Hébreux au désert. Ce chef d’oeuvre, réalisé en 1550, fut offert par Mgr de Dinteville. Les lancettes vitrées placées sous la rose furent refaites en 1575. La rose Nord, dans des nuances bleues, est consacrée à la Vierge qui occupe le centre du vitrail. Surmontée d’une Trinité en Gloire au sommet de la verrière, Marie est entourée des emblèmes qui la caractérisent dans les litanies qui lui sont consacrées dans la liturgie : Tour de David, Etoile du matin, Porte du ciel, Jardin clos, Miroir immaculé, Cèdre splendide, Puits d’eau vive... Les lancettes sous la rose Nord raconte les tribulations de Joseph en Egypte (l'ensemble date de 1528). Enfin voici la rose de façade en Ouest: elle fut réalisée en 1550, et en 1573 en ce qui concerne les lancettes inférieures. Cette rose occidentale est consacrée à Dieu le Père avec un ensenble d'anges et de chérubins (les baies inférieures représentent les saints patrons des chanoines donateurs de cet ensemble). En Ouest, on est face à l'une des plus remarquables expressions du vitrail français et européen au 16ème siècle. Consulter notre rubrique spéciale de photos personnelles pour les vitraux: voir ici.

•   Les orgues: mentionnés au XVIe siècle, les deux premiers instruments connus n’étaient pas à l’emplacement de l’orgue actuel. Le premier fut installé en 1529 sous la première arcade gauche de la nef par Monseigneur de Dinteville; les Protestants qui saccagèrent la cathédrale en 1567 en démontèrent les tuyaux de plomb. Le second, réalisé en 1591 sous l’épiscopat de Mgr Amyot, restaurateur de l’édifice, était placé dans le choeur, sous la première arcade de gauche. Mais il fut transféré en 1768 dans la chapelle Saint-Georges, où se trouve l’instrument actuel. Maintes fois réparé et complété, il fut vendu en 1900 à l’église de Toucy (Yonne). Le troisième, dû au facteur Annessens, fut posé en 1901 au même endroit. Il s’agissait d’un instrument pneumatique de 47 jeux. L’actuel grand orgue, prénommé « Gilles-Jean-Michel », est une réalisation contemporaine (1986) du facteur saintongeais Dominique Oberthür. De réputation internationale, il se fait particulièrement entendre lors de la saison estivale d’orgue. L'instrument actuel est impressionnant par ses nombreux tuyaux en chamade (horizontaux). Une des caractéristiques de l'instrument d'Auxerre est que l'organiste joue dans une loge aménagée dans l'instrument et qu'il entend ce qu'il joue par l'intermédiaire de micros placés devant l'orgue (dans l'arcature qui fait communiquer le bas-côté avec la nef); l'organiste peut savoir ce qu'il se passe dans la nef et le choeur par un système vidéo et un écran à sa disposition dans la loge où il joue (à l'abri des regards directs). La composition de l'orgue est donnée dans le site Internet du facteur en cliquant dans la colonne gauche sous "Auxerre". Nous donnons cette composition dans un encadré figurant dans cette page de texte. Nous n'avons pas trouvé de commentaires ni d'historique sur l'orgue de choeur encore présent mais sans console visible (peut-être est-il abandonné ?). A propos des orgues Annessens, voici un exemple d'un de ses orgues encore présent à Anvers: cliquer ici.


•   Liens utiles:

    -  ouvrage consulté: Dictionnaire des Cathédrales de France, par Michel Florisoone, Librairie Larousse, Paris, 1971,

    -  http://www.bourgogneromane.com/edifices/auxerreCat.htm (lien complet sur la crypte, notamment),

    -  http://www.ot-auxerre.fr/auxerre-et-ses-monuments-prestigieux_fr_9.html (site riche également),

    -  http://catholique-sens-auxerre.cef.fr/spip1.9/Cathedrale-Saint-Etienne.html (site paroissial),

    -  http://cathedrale-auxerre.fr/wp/patrimoine/vitraux/ (vitraux: notamment les 3 roses),

    -  http://www.christaldesaintmarc.com/la-cathedrale-saint-etienne-d-auxerre-c653168 (autres explications: vitraux),

    -  http://monumentshistoriques.free.fr/cathedrales/auxerre/auxerre.html (explications historiques),

    -  http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=89024_10 (détails des principaux vitraux, sauf les roses),

    -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/auxerrese.html (l'orgue),

    -  http://www.musiqueorguequebec.ca/orgues/france/auxerrese1.html (photos),

    -  belles vue des tuyaux en chamade: voir ici,

    -  https://www.youtube.com/watch?v=GPtCWTeTYUk (audition "moyenne" des orgues),

    -  http://organ-au-logis.pagesperso-orange.fr/Pages/Abecedaire/Vacances/AuxerreCath.htm (composition des jeux),

    -  http://www.orguesauxerre.net/Inauguration_I.htm (historique détaillé de l'orgue),

    -  http://orgue.free.fr/of662.html (concerne l'orgue).


•   Ci-dessus, en guise de vignette agrandissable de cette page, nous mettons un cliché personnel de l'orgue pris en septembre 2016 en la cathédrale d'Auxerre. D'autres photos personnelles figurent dans cette page et dans les rubriques attenantes "photos 1" et "photos 2".  


Vue intérieure de la nef de cette cathédrale: ci-dessous, à droite

Vue de la nef. Cliché personnel


Vue de la façade de la cathédrale: ci-dessous, à droite

Vue de la façade en Ouest. Cliché personnel


Composition de l'orgue actuellement: ci-dessous, à droite

Composition de l'orgue (source: site Internet du facteur).


Vue de vitraux du 13ème siècle dans le déambulatoire: ci-dessous, à droite

Exemple de verrières du 13ème s. dans le déambulatoire. Cliché personnel


Vue d'un plan d'Auxerre: ci-dessous, à droite

Plan de la ville d'Auxerre.

Informations :

•  Accueil: orgues et vitraux

•  Rafraîchir l'affichage: appuyer sur les touches ctrl et r 

•  Les photos personnelles de ce site sont la propriété intellectuelle exclusive de l'auteur (©) [mention: cliché personnel dans l'info-bulle de la photo]. Toute transgression du © sera traquée: veuillez indiquer honnêtement vos sources et prendre contact avec l'auteur... 


 
 
© 2007 VTX Webpme. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by VTX
Retour Homepage